Livraison de repas: un concurrent marocain de Glovo arrive sur le marché

Un livreur à motocyclette, à Casablanca.. adil gadrouz

Revue de presseLa start-up marocaine ORA Technologies vient de lancer son application de livraison de repas Kooul, à Casablanca et Marrakech. L’entreprise, portée par des talents issus des écoles renommées 1337 et Youcode, du groupe OCP, veut concurrencer Glovo, qui domine le marché. Une revue de presse des Inspirations Éco.

Le 03/07/2024 à 20h19

La start-up marocaine ORA Technologies vient de lancer son application de livraison de repas Kooul, à Casablanca et à Marrakech, annonce Les Inspirations Éco de ce jeudi 4 juillet.

Le quotidien précise que, dès la première semaine de son lancement, cette jeune entreprise technologique a surpris la communauté du e-commerce en collaborant avec les plus grands noms de la restauration rapide.

«Fondée en janvier 2023 par Omar Alami, un Marocain résidant à l’étranger dont le parcours est impressionnant dans la finance et la fintech en Europe, ORA Technologies compte 40 employés, dont 18 développeurs issus des écoles renommées 1337 et Youcode du groupe OCP. L’équipe comprend également plusieurs talents marocains spécialisés dans le digital, le e-commerce et le marketing», écrit Les Inspirations Éco.

En mettant en avant le «Made in Morocco» et en nouant des partenariats stratégiques avec de grands groupes marocains, le projet est soutenu exclusivement par des investisseurs locaux.

Glovo, l’application d’origine portugaise qui domine le marché marocaine, n’a qu’à bien se tenir, commente le quotidien.

«Kooul» permet aux utilisateurs de commander des repas à domicile via une application mobile ou un site web, et la start-up veut «améliorer l’expérience client actuelle» tout en proposant «une plateforme bénéfique pour toutes les parties prenantes», explique Les Inspirations Éco qui a interrogé Omar Alami, fondateur et CEO de ORA Technologies, dont l’objectif premier est de «trouver un équilibre entre des prix attractifs et un service de qualité», «tout en évitant des commissions lourdes pour nos partenaires restaurateurs et en rémunérant justement nos livreurs».

Le quotidien précise aussi que l’application offre «une expérience utilisateur optimale» grâce à «un service client de premier plan» et des «prix attractifs alignés sur ceux des restaurants partenaires».

Les livreurs, qui bénéficient «d’une rémunération juste», reçoivent «100 % du coût de la livraison», tout en étant «régulièrement formés pour fournir un service de qualité en toute sécurité», promet la start-up.

«Pour les restaurateurs, Kooul propose des commissions compétitives et une flexibilité accrue, leur permettant d’utiliser leur propre flotte de livraison ou celle de Kooul selon leurs besoins», explique le quotidien.

Par Nabil Ouzzane
Le 03/07/2024 à 20h19