Baisse de l’activité portuaire au Maroc, sauf pour les ports de Safi et de Laâyoune

DR

Revue de presseKiosque360. Le trafic portuaire est en recul, enregistrant une baisse de 8,6% à fin février 2021 comparé à la même période l’an passé, d’après les données de l’Agence nationale des ports. Un ralentissement qui touche tous les ports du pays, à l’exception de ceux de Safi et de Laâyoune. Les détails.

Le 17/03/2021 à 18h01

D’après les dernières statistiques de l’Agence nationale des ports (ANP), la cadence du trafic portuaire est en baisse: 13,6 millions de tonnes de volume global à fin février 2021, soit -8,6% par rapport à la même période un an plus tôt, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 18 mars, précisant qu’avec un volume de 10,4 millions de tonnes, les ports de Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar concentrent, à eux seuls, 76% du transit. 

Seuls deux ports sont épargnés par la chute du trafic portuaire: les ports de Safi et de Laâyoune. Le premier comptabilise un volume de 1,6 million de tonnes, soit +68,3% grâce au rebond des importations du charbon et coke de pétrole (+368%) et du soufre (+14,1%), ainsi que des exportations de gypse (+113%), souligne le journal. Quant au port de Laâyoune, il affiche un transit de 239.008 tonnes, soit +1,8%, qui s’explique par l’amélioration des exportations du phosphate (+10,1%) et du sable (+50,8%).

En haut du classement, le port de Jorf Lasfar. Il reste en tête avec un volume de 5,2 millions de tonnes, soit -16,8% en raison de la chute des importations du charbon et coke de pétrole (-40,5%), des céréales (-35,5%), du trafic des hydrocarbures (-22,3%) et des exportations des engrais (-17,8%). Il est suivi du port de Casablanca avec 4,5 millions de tonnes (-5,3%), du port d’Agadir avec 911.295 tonnes (-20,4%), du port de Mohammedia avec 686.350 tonnes (-19,6%), et du port de Nador avec 364.155 tonnes (-40,8%).

S’agissant de l’activité des conteneurs, l’ANP note également une baisse de 1,3%, s’élevant à 229.567 équivalent vingt pieds (EVP), ajoute le quotidien qui s’intéresse également aux importations de céréales: elles sont tombées à 1,2 million de tonnes à fin février 2021, soit -12,7% par rapport à la même période de l’année précédente.

Par Fayçal Ismaili
Le 17/03/2021 à 18h01

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800