Vidéo. Nouvelles restrictions: une foule de Casablancais à la plage de Aïn Diab, à quelques heures de sa fermeture

le360
Le 21/08/2020 à 16h10

VidéoA quelques heures des douze coups de minuit devant marquer sa fermeture par les autorités locales, la plage de Aïn Diab est bondée. Hier, l'annonce de nouvelles restrictions, dont l'interdiction d'accès aux plages, a fait affluer les estivants sur cette partie de la côte casablancaise. Reportage.

Dernier jour, ce vendredi 21 août, pour profiter des plages près de Casablanca avant leur fermeture aux estivants, à minuit. Après la recrudescence des cas de Covid-19, les autorités ont édicté de nouvelles mesures restrictives dans la métropole, et la fermeture des plages en fait partie.

Des Casablancais ont afflué en masse à Aïn Diab, certains ont même planté leur parasol et étendu leur serviette sur le sable aux premières heures de la matinée, dès 7 heures ce vendredi matin.

C'est le cas de ce groupe de jeunes du quartier de Derb Sultan, qui n'ont vraiment pas l'air de se réjouir de cette décision, tombée hier, jeudi 20 août.

"Ils n'auraient pas dû fermer la plage de Aïn Diab, nous n'avons même pas encore profité de l'été et de ses baignades... Je ne suis venu que cinq fois, ce n'est pas suffisant", se plaint cet adolescent de 16 ans, insouciant, devant Le360.

Plus sereine, cette mère de famille est venue elle aussi à la plage en ce dernier vendredi, avec l'intention de rattraper le retard et de profiter davantage du soleil sur plage. La décision de fermeture de Aïn Diab pour enrayer la propagation du coronavirus à Casablanca, où la situation épidémiologique est inquiétante, la contraint en effet à se soumettre à ces nouvelles mesures.

"C'est la troisième fois [que nous venons] ici à la plage. Lorsque nous avons appris que c'était le dernier jour, nous sommes venus profiter des dernières heures. Si c'est pour le bien de notre pays, pour éviter que la situation ne devienne incontrôlable, alors il faudra s'y soumettre, nous n'avons pas le choix", déclare-t-elle. 

Par Qods Chabaa et Khadija Sabbar
Le 21/08/2020 à 16h10