Vidéo. Fès: les embouteillages, un véritable calvaire pour les automobilistes et les habitants

Le360
Le 03/04/2021 à 17h43

VidéoAugmentation du nombre de véhicules en circulation, incompatibilité des infrastructures, développement de la ville. Autant de facteurs qui accentuent le phénomène des embouteillages dans la ville de Fès. Société civile et autorités de la ville entendent solutionner ce problème. Reportage.

Comme de nombreuses villes du Royaume, Fès subit quotidiennement les embouteillages, plus importants encore aux heures de pointe, notamment en raison du nombre croissant d’automobiles. Un véritable calvaire pour les habitants comme l’explique Abdelhay Rais, président de l’association pour la sécurité routière de Fès, "Ce phénomène devient problématique pour les habitants et les visiteurs de la ville. La cause principale est que le nombre de véhicules qui circulent dans Fès est en augmentation constante".

Face à ce problème, le militant associatif appelle à prendre des décisions à court terme et à moyen terme.

"A court terme, il faudrait développer le réseau des transports en commun de manière à les rendre plus attractifs et plus efficients, à l’image du tramway dans les villes de Rabat et Casablanca ou encore les bus de dernière génération utilisés dans la ville d’Agadir. A moyen terme, il faudrait développer les infrastructures avec la création de ponts ou de tunnels pour limiter les embouteillages au niveau des grandes artères" a déclaré Abdelhay Rais.

Du côté des autorités, Omar El Fassi Fihri, adjoint au maire de la ville a rappelé que "le problème des embouteillages se pose dans toutes les villes du Royaume. A Fès, il est principalement dû à l’incompatibilité des infrastructures existantes et au développement de la ville. L’autre cause est la concentration des administrations et établissements publics au centre ville".

Pour solutionner le problème, l’adjoint au maire a confié qu’une nouvelle stratégie de mobilité urbaine était à l’étude pour faciliter la circulation dans la ville.

"Cette nouvelle stratégie aura pour objectif de fluidifier la circulation en désengorgeant le centre ville grâce à des voies périphériques mais aussi un ensemble d’investissements pour développer les infrastructures et les transports en communs" assure Omar El Fassi Fihri

En attendant la mise en place de cette nouvelle stratégie, les habitants de Fès devront prendre leur mal en patience au volant de leurs voitures.

Par Ahmed Echakoury
Le 03/04/2021 à 17h43