Société

Tribune. «Bousbir», Casablanca: la double peine infligée à des femmes, par des «chercheurs» suisses

Entre 1923 et 1955, l’administration coloniale a établi à Casablanca le sinistre quartier réservé de Bousbir. Son histoire, revisitée et manipulée, surgit épisodiquement dans l’actualité et dégage, de plus en plus, des relents ambigus qui trahissent l’attachement viscéral de certains Occidentaux envers l’orientalisme et le voyeurisme.

Par Jalal Drissi
Le 23/11/2022 à 15h59
Casablanca - Années 50 - Protectorat français première moitié nord du Maroc - Place de France - Hôtel Excelsior - Scène urbaine - Architecture coloniale - Colons - «Protecteurs»
Près de 38 ans après l'instauration du protectorat français sur la première moitié nord du Maroc, le centre-ville de Casablanca, initié par le maréchal Lyautey: la place de France, l'hôtel Excelsior, l'entrée de la rue de l'Horloge, en 1950. | Pierre E. Lamaison / Archives, Coll. part.