Safi: poursuivi pour le viol de son fils, un conseiller communal écope de 5 ans de prison

A l'occasion de l'aïd Al-Fitr 2021, les détenus seront à nouveau autorisés à recevoir des paniers alimentaires de leur famille.
A l'occasion de l'aïd Al-Fitr 2021, les détenus seront à nouveau autorisés à recevoir des paniers alimentaires de leur famille. . DR

Revue de presseKiosque360. Un père incestueux a été condamné, jeudi dernier, par la cour d’appel de Safi à cinq ans de prison ferme. Le cinquantenaire, conseiller communal istiqlalien dans la province d’El Youssoufia, est accusé d’avoir violé et agressé sexuellement son fils âgé de 7 ans à peine.

Le 24/05/2021 à 20h32

La cour d’appel de Safi a condamné, jeudi dernier, un père incestueux à une peine de cinq ans de prison ferme. Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du mardi 25 mai, que l’accusé, un cinquantenaire, a été poursuivi pour viol et agression sexuelle sur son fils âgé de 7 ans à peine. Les faits remontent au mois de mars quand cet élu du conseil communal d’Ighoud dans la province d’El Youssoufia, a été arrêté par la police suite à une plainte déposée par son ex-femme, mère de la victime.

L’enquête a révélé que le père, l’élu du parti de l’Istiqlal, a commis des viols et des agressions sexuelles sur son propre fils pendant des mois. L’homme, divorcé, se rendait de temps en temps à Safi pour venir chercher son fils qui vivait là avec sa mère et l’emmener quelques jours avec lui dans la région d’Ighoud. Un prétexte pour se retrouver seul avec le pauvre enfant auquel il faisait subir des sévices sexuels innommables. Selon les sources proches de l’enquête, la mère a découvert par hasard des lésions sur l’anus de son enfant pendant qu’elle lui faisait sa toilette.

Le quotidien Al Massae rapporte que l’enfant s’est confié à sa mère et lui a raconté que son père abusait sexuellement de lui à chaque fois qu’il l’emmenait chez lui. La mère l’a emmené immédiatement chez un médecin qui, après l’avoir examiné, a confirmé le viol à maintes reprises et lui a délivré un certificat médical d’incapacité temporaire de 30 jours. La mère a par la suite déposé plainte auprès du parquet général de Safi qui a ordonné l’ouverture d’une enquête et d’entendre le mis en cause.

Après sa garde à vue, la police judiciaire l’a déféré devant le procureur général près de la cour d’appel de Safi qui l’a placé en détention préventive dans la prison civile de Safi. Le juge d’instruction l’a auditionné le 23 mars dernier pour une enquête plus approfondie avant de le présenter à la justice qui l’a condamné, jeudi dernier, à cinq ans de prison ferme.

Par Hassan Benadad
Le 24/05/2021 à 20h32

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800