Porté disparu et retrouvé vivant 48 heures après, l'enseignant de Tounfite raconte sa mésaventure

L'enseignant de Tounfite porté disparu, dimanche 25 décembre 2022,  Abdelouafi Fadmi. 

L'enseignant de Tounfite porté disparu, dimanche 25 décembre 2022,  Abdelouafi Fadmi.  . DR

Le 31/12/2022 à 09h42

VidéoPour sa première sortie médiatique après l’accident qu’il a subi à Djebel Mâaskar, montagne du Haut Atlas située dans la province de Midelt, Abdelouafi El Fatimi a livré, pour Le360, les détails de cet évènement traumatique qu’il a vécu pendant deux longs jours.

Parti pour une petite randonnée dans la montagne Mâaskar, Abdelouafi El Fatimi, jeune enseignant de 27 ans dans la ville de Tounfite relevant de la province de Midelt, a vécu, du dimanche 25 au mardi 27 décembre 2022, les 48 heures les plus infernales de sa vie.

L’histoire commence lorsque ce professeur de philosophie dans le lycée préparatoire Abdelmoumen décide d’échapper à l’ennui et de profiter de sa journée de repos pour exercer une nouvelle activité: l’alpinisme. Il prépare donc tout ce dont il a besoin pour cette aventure qui ne doit pas durer plus de quelques heures, puisqu’il compte rentrer en fin d'après-midi le jour même.

En escaladant Djebel Mâaskar, Abdelouafi Fatimi constate rapidement que le coucher du soleil approche et choisit de retourner vers le pied de la montagne, quand, soudainement, il perd l'équilibre et tombe. La chute lui cause plusieurs blessures et fractures, l’immobilisant complètement. Ensuite, il perd connaissance.

Après avoir passé la nuit sur la neige, le jeune homme abandonne tout espoir d’être retrouvé par les équipes de sauvetage, explique-t-il pour Le360. Il se résout alors à ramper vers un endroit où il sera plus facile à localiser. Il se déplace lentement, souffrant de terribles douleurs dues à ses blessures, et ce, pendant toute une journée, ajoute-t-il.

Après voir passé deux jours seul, blessé, sous la neige, il est finalement retrouvé mardi, vers 4h du matin, par deux jeunes de la région. En l'apercevant, ils se sont précipités pour l’aider, et ont vite contacté les équipes de la Protection civile, de la Gendarmerie royale et des autorités locales.

L’enseignant a ensuite été transporté en urgence vers le centre hospitalier provincial de Midelt, avant d’être transféré au CHU Hassan II de Fès, où il se trouve toujours et reçoit les soins nécessaires. 

Par Ahmed Echakoury
Le 31/12/2022 à 09h42