Opération de sauvetage de Rayan: la réaction des médias étrangers

Les opérations d'excavation mises en place pour sortir le petit Rayan, 5 ans, tombé dans un puits de 32 mètres, dans les environs de Bab Berred, dans la commune de Tamrout près de Chefchaouen, le premier février 2022. . Le360

Plus de 72 heures se sont écoulées et Rayan est encore bloqué dans un puits à 32 mètres de profondeur, après une chute accidentelle. De nombreux médias internationaux suivent le travail des secours, qui tentent de sauver le petit. Round-up.

Le 04/02/2022 à 16h52

Rayan, 5 ans, se trouve depuis plus de 72 heures coincé dans un puits dans la commune rurale de Tamrout, dans les environs de Bab Berred, près de Chefchaouen. Le sort du petit a entraîné une grande vague d'émotion dans tout le Maroc, comme à l’étranger, où plusieurs médias se sont vivement intéressés à l’opération de sauvetage du petit garçon, qui se poursuit en ce moment même.

Dans son journal de 8h00, France inter a indiqué que «l’enfant respire mais [que] le puits est difficile d’accès et [que] les secours ont foré en profondeur et creusé une brèche horizontale pour l’atteindre», précisant que «dans une course effrénée contre la montre, ce sont des milliers de mètres cubes de terre qui ont été charriés pour sauver Rayan. Les pelleteuses ont éventré la montagne en parallèle du puits où est tombé le petit garçon de cinq ans». Des opérations jugées «très délicates».

La station de radio française rappelle, par ailleurs, que les sauveteurs ont reçu des propositions d’aide inattendues, à l’image de cet enfant de dix ans, en pleurs, venant proposer de se glisser dans le trou étroit.

«J’ai dix ans, et je suis venu aider. Il faut le sortir par tous les moyens. La maman de Rayan l’attend en pleurs», a-t-il confié au micro de France Inter. Et comme ce garçon, ce sont tous les Marocains qui ont suivi avec fébrilité les opérations de secours cette nuit.

Tout le monde suit attentivement ce sauvetage et espère un dénouement heureux, le plus rapide, a précisé le média.

Les médias français Le Point, Cnews, Le Monde et Le Parisien ont relevé que cet accident a suscité l'émoi sur les réseaux sociaux. Le hashtag #sauvezrayan (en arabe) figure depuis jeudi parmi les principales tendances Twitter.

De son côté, TF1 rappelle que c’est tout le pays qui retient son souffle, indiquant que cette opération de sauvetage, de grande ampleur, se poursuit ce vendredi.

France Info insiste, pour sa part, sur le fait que les Marocains ont les yeux rivés sur les opérations de sauvetage, précisant que les autorités locales, les éléments de la protection civile, arrivés en grands renforts, mais aussi les volontaires locaux ont multiplié les tentatives pour sauver l'enfant. La grande étroitesse du puits et la nature fragile de sa structure n'ont pas facilité l'opération de sauvetage à Tamrout.

La chaîne BBC news a fait, par ailleurs, observer que le Maroc est saisi par les efforts visant à sauver Rayan. «Les opérations de sauvetage, dirigées par la Direction de la protection civile du Maroc, sont en cours depuis mardi soir. Malgré une chute importante, les images d'une caméra descendue dans le puits montrent que le garçon est toujours vivant et conscient, bien qu'il semble souffrir de quelques blessures mineures à la tête», indique le média.

Mohamed Yassin El Quahabi, président de l'Association de spéléologie et d'activités de montagne de Chefchaouen, a participé au sauvetage et a signalé, par ailleurs, à la BBC que l'étroitesse du puits a entravé les efforts de sauvetage. Il a ajouté que plusieurs tentatives d'accès par des volontaires locaux ont déjà échoué.

La Presse, La Razon, Metronieuws, Dhnet et De Volkskrant rappellent que les équipes de secours n’ont pas pu descendre directement dans le puits, car son diamètre ne dépasse pas 45 centimètres et que l’émotion est telle que les habitants de la région ont afflué «en grand nombre» sur les lieux du drame, assis patiemment autour du puits, mais entravant parfois le labeur des équipes de secours.

Aljazeera, The National News UAE, Al Ain et English Araby ont, pour leur part, relevé que les secouristes continuent à livrer un combat contre la montre pour tenter de sauver le petit Rayan bloqué dans un puits profond près de Chefchaouen depuis mardi après-midi. Un drame qui tient le Maroc, et même le monde, en haleine. L’émotion est à son comble.

De son côté, Alquds a relevé que la mère du petit a souligné qu’elle espère que les opérations de sauvetage vont se terminer rapidement et que son enfant sortira en vie.

Rayan est tombé dans ce puits appartenant à son père, mardi 1er février, vers 14h. Une centaine de personnes ont été dépêchées sur place pour mener cette opération de sauvetage. Trois appareils respiratoires rechargeables, une ambulance médicalisée, un hélicoptère médicalisé de la Gendarmerie royale ont été mobilisés.

Le petit Rayan est devenu le sujet qui tient en haleine tous les Marocains. Leurs prières vont autant à l’enfant de 5 ans qu’aux secouristes qui ne ménagent aucun effort pour le sauver.

Par Hajar Kharroubi
Le 04/02/2022 à 16h52