Marrakech: le verdict est tombé dans l'affaire de la villa transformée en casino clandestin

DR

Revue de presseKiosque360. Le tribunal de première instance de Marrakech a condamné les 26 accusés impliqués dans l’affaire d'un casino clandestin dans une villa, à des peines allant d’un mois avec sursis à quatre mois de prison ferme. La Cour a, par ailleurs, ordonné la confiscation de l'argent saisi dans la villa où ces personnes avait été prises sur le fait.

Le 13/04/2021 à 19h26

La Chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Marrakech a rendu, lundi dernier, son verdict à l’encontre des 26 accusés impliqués dans l’affaire d'un casino clandestin dans une villa d'un quartier huppé de la ville. Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia annonce, dans son édition de ce mercredi 14 avril, que les mis en cause étaient poursuivis pour l'"aménagement, sans autorisation, d’un local pour les jeux de hasard", pour "vente de boissons alcoolisées" et pour "violation de l’état d’urgence sanitaire".

Les faits remontent au 26 février dernier quand, suite à des informations précises fournies par la DGST, la police judiciaire de Marrakech a interpellé 26 personnes, dont 20 ressortissants étrangers, des Français et des Sénégalais, suspectés d’avoir bravé les lois en vigueur, dictées par l'état d’urgence sanitaire. Les suspects avaient aménagé un local pour des jeux de hasard et pour vendre de boissons alcoolisées, le tout, sans autorisation. Pris en flagrant délit, les mis en cause avaient été arrêtés dans une villa, située dans le quartier de l'Hivernage. Une maison cossue qu’ils avaient transformée en casino clandestin, et qui était pourvue de tout l'équipement nécessaire aux jeux de hasard.

La Cour près le tribunal de première instance de Marrakech a condamné trois ressortissants étrangers à quatre mois de prison ferme et à une amende de 10.000 dirhams. Quatre autres accusés, eux aussi de nationalités étrangères, ont écopé d’une peine d’un mois de prison ferme, assortie d’une amende de 3.000 dirhams. La Cour a, en outre, condamné trois Marocains à 4 mois de prison avec sursis et 1.200 dirhams d’amende, tandis que le reste des accusés ont écopé d’un mois de prison avec sursis et une amende de 1300 dirhams. La Cour, a par ailleurs, ordonné la confiscation de l'argent saisi dans la villa, auprès des gérants et des employés, ainsi que les cautions qui avaient été versées par dix accusés.

Les perquisitions qui avaient été effectuées dans la foulée de leur arrestation avaient permis de saisir une importante somme d’argent en monnaie nationale et en devises, des bouteilles d’alcool ainsi que du matériel et des équipements servant aux jeux de hasard. Les services de la Police judiciaire avaient placé en garde à vue 9 individus, dont deux ressortissants français, quatre employés de nationalité sénégalaise, et trois Marocains dont l’un faisait déjà l’objet d’un avis de recherche à l'échelle nationale. Le reste des prévenus, clients de ce casino clandestin, avaient, eux, été soumis à un contrôle judiciaire pour déterminer les tenants et les aboutissants de cette affaire.

Par Hassan Benadad
Le 13/04/2021 à 19h26

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800