Grand froid: à Ait El Houari, des conditions climatiques extrêmes avec les premières neiges

العزلة وقلة ذات اليد.. هكذا يعيش سكان مداشر خنفيرة خلال فترة البرد والثلج
العزلة وقلة ذات اليد.. هكذا يعيش سكان مداشر خنفيرة خلال فترة البرد والثلج
Le 30/01/2023 à 09h10

VidéoLa vague de grand froid qui sévit dans plusieurs régions du Royaume ne fait qu’exacerber la souffrance des populations dans les zones enclavées. C’est le cas des habitants de certaines localités de la province de Khénifra, qui se retrouvent confrontés à la fois aux conditions climatiques rudes et à la pauvreté. Reportage.

Le grand froid continue de faire des ravages dans les hauts plateaux et les régions montagneuses. Dans la localité d’Ait El Houari, province de Khénifra, où s’est rendu Le360, les conditions climatiques extrêmes conjuguées à la précarité et la pauvreté approfondissent la souffrance de la population qui continue à vivre dans le dénuement, manquant des moyens susceptibles d’assurer sa subsistance.

Bien que les chutes de neige ravivent l’espoir de ces habitants de rompre avec la sécheresse qui a sévi pendant de longs mois, comme le fait savoir un d’entre eux au micro de Le360, celles-ci rendent tout de même la vie très difficile aux membres de cette communauté, dont la plupart n’arrivent parfois pas à se procurer de couvertures pour se protéger, du bois pour se chauffer ou de la nourriture pour assouvir leur faim.

Par ailleurs, avec l’absence d’infrastructures routières et l’éloignement des maisons, les habitants de ce petit village fortement frappé par le grand froid plongent dans une isolation totale. Comme en témoigne cet interlocuteur, la neige démasque la fragilité du réseau routier dans la région, coupant toutes les liaisons avec le monde extérieur et rendant impossible aux habitants de se rendre en ville.

En l’absence d’infrastructures sanitaires dans cette zone enclavée, cette isolation peut avoir des conséquences dangereuses pour la santé de ces habitants, qui ne peuvent même pas se rendre à l’hôpital situé dans la ville de Khénifra, à 60 km d’Ait El Houari, pour recevoir les soins médicaux nécessaires, ajoute le même interlocuteur.

Ainsi, et pour venir en aide à ces populations, une opération de grande envergure est lancée chaque année sur instructions royales, par la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Dans ce cadre, un important dispositif humain et logistique est déployé chaque année en coordination avec le ministère de l’Intérieur et les autorités locales, afin que l’aide humanitaire soit acheminée aux nombreuses familles issues des douars et des zones éloignées, ajoute la même source.

Plusieurs associations de la société civile se mobilisent également pour alléger la souffrance des habitants des zones enclavées, en leur fournissant des produits alimentaires, des médicaments, des couvertures, des habits et d’autres produits de première nécessité.

Par Ahmed Echakoury
Le 30/01/2023 à 09h10

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800