Casablanca: un fonctionnaire à la tête d'un gang de falsification de documents

Un document officiel.

Revue de presseLes éléments de la gendarmerie royale de la brigade de Lahraouiyine à Casablanca viennent de mettre hors d’état de nuire une bande criminelle spécialisée dans la falsification de documents officiels, rapporte le quotidien Assabah, dont provient cette revue de presse.

Le 05/01/2024 à 21h00

Une bande criminelle, chapeautée par un fonctionnaire communal exerçant dans une annexe relevant de l’arrondissement de Moulay Rachid à Casablanca, a été démantelée jeudi par les éléments de la brigade de la gendarmerie royale de Lahraouiyine. L’employé communal, cerveau de cette bande criminelle, falsifiait les dates de conclusion de transactions immobilières.

«Il supervisait la conclusion de la transaction et la certification conforme de la copie, en apposant une date antérieure à 2014 pour échapper aux dispositions de la nouvelle loi relative au code des droits réels entrée en vigueur en 2014», rapporte le quotidien Assabah dans son édition du week-end des 6 et 7 janvier.

Le mis en cause, fait savoir le quotidien, a été interpellé par les gendarmes de Lahraouiyine en possession de dateurs et de cachets. Chaque opération était rémunérée 5.000 dirhams.

L’affaire, poursuit le quotidien, a éclaté lorsque l’acheteuse d’un bien dans la zone de Lahraouiyine a saisi la justice. Cette femme avait acquis ce bien auprès d’un individu qui lui avait promis un acte daté d’avant 2014, après le versement d’une somme de 180.000 dirhams.

Mais ladite demeure a été démolie par les autorités compétentes dans le cadre de la lutte contre l’habitat clandestin, indiquent les sources du quotidien. Interpellé, précisent les sources du quotidien, «le propriétaire de la demeure démolie a mis les gendarmes sur la piste d’un intermédiaire qui avait coopéré avec les enquêteurs pour arrêter l’employé communal en flagrant dépit».

Par Mohamed Younsi
Le 05/01/2024 à 21h00