Bienvenue à 2024!

Soumaya Naâmane Guessous.

ChroniqueCes dernières années ne nous ont pas gâtés!

Le 29/12/2023 à 11h01

2019, le Covid en Chine. 2020, propagation universelle. 2021-2022, confinement. Crise économique mondiale.

Mais excellente gestion de la pandémie par le Maroc.

2022, Coupe du monde de football. L’euphorie grâce à nos Lions et au comportement exemplaire de nos supporters au Qatar.

2023? Un petit bilan.

La planète surchauffe: records de chaleur, sécheresses, incendies dévastateurs, ouragans, famine.

La guerre en Ukraine intensifie la crise économique.

Le Hamas massacre des civils en Israël: 1.200 morts, 240 otages.

Violente riposte israélienne à Gaza. 60% des bâtiments détruits, 1,9 million de Palestiniens déplacés sans eau, ni nourriture, ni électricité, ni soins. 2.000 morts israéliens, 21.200 morts palestiniens! Le dénouement? Quand les pays puissants, y compris ceux du Golfe, stopperont ce désastre humanitaire et imposeront une solution pérenne: deux États.

Deux porte-avions américains attaqués par les Houthis yéménites en représailles au massacre des Palestiniens.

Ce groupe armé soutenu par l’Iran menace les bateaux qui traversent le détroit Bab el-Mandeb («Porte des lamentations»), un des couloirs maritimes les plus empruntés au monde: 50% du commerce maritime mondial. Son blocage entraînerait une catastrophe économique.

Afrique. La France a dû retirer ses troupes d’anciennes colonies, le Niger et le Burkina Faso, après le Mali et la Centrafrique.

Coups d’État au Niger et au Gabon.

Guerre fratricide au Soudan: 10.000 morts.

Le Souverain marocain, leader africain: lors de la 4ème édition du Forum pour l’investissement en Afrique (Marrakech), le Roi a appelé les pays africains à adopter une approche intégrée du développement.

Une première: il invite les pays du Sahel enclavés à bénéficier de nos infrastructures routières, ferroviaires et portuaires pour avoir accès à l’Atlantique.

L’Algérie continue à se déchainer sur nous. Sa marine a tiré sur des vacanciers franco-marocains en jet-skis, perdus en mer: deux morts et un prisonnier. Le corps de l’un d’eux a été remis à sa famille après plus de 3 mois!

Alors que les États reconnaissent la marocanité du Sahara, l’Égypte invite le Polisario comme observateur aux élections présidentielles!

Notre grande angoisse: sécheresse sévère et menace de coupures d’eau. Des moyens gigantesques pour y remédier: l’autoroute de l’eau pour transporter l’eau du Nord vers le Sud. 500 km de canalisations souterraines et en surface. Construction de la station de dessalement de l’eau de mer, la plus grande d’Afrique, à Casablanca.

Séisme au Haouz. Une intensité jamais enregistrée: près de 3.000 morts, plus de 5.500 blessés, 50.000 bâtiments endommagés. Séisme en Turquie et en Syrie, plus de 50.000 morts.

Inondations en Libye: plus de 4.000 morts, 10.000 disparus.

Mais une solidarité des Marocains et une gestion par l’État exemplaires. Le séisme a dévoilé la faiblesse des infrastructures rurales. L’État agit très efficacement.

Une grève des enseignants, la plus longue de notre histoire, qui tire vers la fin.

Le Maroc organisera la Coupe du monde de football 2030, avec l’Espagne et le Portugal. Reconnaissance internationale de la grandeur de notre pays.

Malgré le séisme, les Assemblées annuelles de la Banque mondiale et le FMI ont eu lieu à Marrakech. Une organisation parfaite.

Fin novembre, chiffre record de touristes: 13,25 millions. Des performances exceptionnelles au niveau de l’artisanat.

Nos Lionnes de l’Atlas, qualifiées pour le 8ème Mondial de football, ont réalisé la meilleure progression en termes de places et de points (FIFA).

La justice? Des satisfactions. Sana, soutenue par Isnaf, violée par trois hommes et mère à 13 ans. 18 mois de prison avec sursis pour deux violeurs, 2 ans pour l’autre. Ma lettre ouverte au ministre de la Justice a créé une mobilisation générale. La justice a vite réagi: 20 ans pour le père de l’enfant et 10 ans pour les autres.

Récemment, 20 ans de réclusion pour le pédophile d’El Jadida.

4 parlementaires face à la loi: corruption, violation de la loi, dilapidation des deniers publics… L’un d’eux a passé un an en prison et a repris son siège au Parlement, lequel a entamé une procédure pour leur déchéance. Fini le laxisme.

Le baiser insolite: le président de la Fédération espagnole de football, lors du Mondial féminin, embrasse fougueusement sur la bouche une joueuse. Indignation internationale. Le président, accusé d’agression sexuelle, a démissionné.

Un excellent wali à Casablanca, après avoir fait ses preuves ailleurs. Bon courage!

Des mégaprojets à Casablanca: Grand stade à Benslimane, 110.000 places.

Une unité de tri et de valorisation des déchets ménagers. Grand palais des congrès entre Casablanca et son aéroport pour promouvoir le tourisme de congrès et d’expositions. Le local de la Foire sera lifté pour attirer des manifestations internationales.

Des projets de transport en cours de réalisation: 100 km de tramway en 2024, un RER pour Casablanca et la région… Et d’autres projets gigantesques pour faire de cette ville un hub international.

Mais attention: pas de hub si les visiteurs étrangers sont choqués par l’anarchie et l’insécurité de la circulation.

Une réforme du Code de la famille en cours. Un grand espoir pour l’équité entre citoyens.

Une aide sociale (500 à 1.000 dirhams mensuels) pour un million de familles nécessiteuses.

Une tendre pensée pour celles et ceux qui nous ont quittés, dont Abdelkader Retnani, pilier de l’édition. Et pour tous les civils massacrés par la barbarie des guerres.

Pour 2024, je souhaite que les puissances arrêtent leur hypocrisie et œuvrent pour la paix universelle. En paix comme en guerre, ils sont gagnants: fabrication et vente d’armes, des milliards de dollars dans les guerres face à des populations affamées. Leurs organismes négocient pour la paix, leurs entreprises reconstruisent les sites détruits, leurs institutions prêtent à taux élevé l’argent pour reconstruire.

Le monde est à reconstruire sur des bases équitables.

Bonne année. Paix de l’âme et paix universelle.

Par Soumaya Naamane Guessous
Le 29/12/2023 à 11h01