Affaire Bab Darna: le procès de Mohamed El Ouardi, accusé d'escroquerie à grande échelle, reporté au 18 mai

Mohamed El Ouardi, PDG du groupe Bab Darna. 
Mohamed El Ouardi, PDG du groupe Bab Darna.  . DR

Le procès de Mohamed El Ouardi, principal accusé dans l’affaire Bab Darna, a été reporté au 18 mai prochain. Une décision du juge de la chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Casablanca. Explications.

Le 27/04/2021 à 12h31

La première audience du procès de Mohamed El Ouardi, PDG de Bab Darna, n’aura pas duré très longtemps, ce mardi 27 avril, à la chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Casablanca. Selon des sources contactées par Le360, le procès a été reporté au 18 mai, et ce, à la demande de la défense du principal accusé, pour permettre de préparer une plaidoirie.

Mohamed El Ouardi est officiellement poursuivi pour «escroquerie, émission de chèques sans provision, non-exécution d'un contrat, participation et complicité à la falsification de documents officiels», apprend Le360 de sources judiciaires.

Environ douze projets immobiliers fictifs, tous standings confondus, avaient été commercialisés par le groupe Bab Darna ces deux dernières années.

Mohamed El Ouardi et ses multiples sociétés immobilières ne détenaient aucun des terrains sur lesquels devaient être bâtis ces projets, ce qui a laissé sur le carreau plus de 1.200 réservataires.

En plus du PDG du groupe, sept autres personnes sont poursuivies en état d’arrestation dans cette affaire. Leur identité n'a pas été révélée par les sources contactées par Le360, qui se sont contentées de les désigner par leurs initiales. 

Il s’agit du directeur général, O.E.B, du directeur commercial, H.E.B, de la directrice administrative et financière, A.A, du directeur technique, F.O, du comptable, M.T, et d'un notaire, M.M.

Des projections estiment le montant des avances non restituées par le groupe à plus de 400 millions de dirhams. Certaines sources avancent même le chiffre de 700 millions de dirhams qui ont mystérieusement disparu dans la nature.

Récemment, O.I.F, l’épouse du PDG, Mohamed El Ouardi, a rejoint la liste des personnes inculpées, suite à son arrestation, mercredi 14 avril dernier, alors qu’elle rendait visite à un parent hospitalisé dans une clinique casablancaise. 

Selon nos sources, elle sera elle aussi poursuivie pour sa «participation à la falsification de documents et de registres officiels, et de faux et usage de faux».

Par Rahim Sefrioui
Le 27/04/2021 à 12h31