MRE: Anis Birou prépare un méga forum

Anis Birou, ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration. . DR

EntretienLe ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et de la migration, Anis Birou, organise le 10 mai à Skhirat le premier forum des ONG marocaines établies à l'étranger. Entretien.

Le 20/04/2014 à 09h50

Le360: Quel est l'objectif du premier forum réunissant les ONG marocaines établies à l'étranger ?

Anis Birou: Plus de 200 associations représentant les Marocains du monde participeront à ce forum. Décortiquer les faiblesses du mode actuel de partenariat et construire les bases d'une nouvelle forme de collaboration, tel est l'objectif de cet événement. Nous voulons bâtir une relation de confiance avec ces associations afin de servir dans les meilleures conditions les Marocains résidant à l'étranger.

Est-ce que vous allez reconduire, sous une nouvelle forme, le même modèle de collaboration tant décrié par les MRE ?

Pas du tout. Le monde a changé, la communauté marocaine à l'étranger aussi. Notre ambition est d'être plus efficaces. Cette communauté reste très attachée à son pays, elle contribue à son développement. Nous ne voulons pas la voir uniquement sous l'angle d'une communauté émettrice de devises (en 2013, les transferts des MRE ont atteint 58,4 milliards de dirhams contre 58,8 milliards en 2012).

Les Marocains établis aux Pays-Bas sont victimes des décisions abusives du gouvernement néerlandais. Comment allez-vous les défendre ?

C'est une communauté qui mérite toute notre attention. Après les tentatives visant à réduire leurs allocations familiales, l'Exécutif néerlandais prévoit de revoir à la baisse leurs retraites selon des critère liés à leur patrimoine. Nous allons défendre les intérêts de cette communauté. Nous saluons le travail fourni par les associations marocaines locales. Pour les allocations, la communauté turque a obtenu gain de cause auprès de la justice néerlandaise. Les associations marocaines ont gagné en première instance. L'appel est prévu le 9 mai, à la veille de la tenue du forum de Skhirat.

Où en est la stratégie nationale sur la migration, quatre mois après son entrée en vigueur?

Nous avons enregistré quelques 14.000 demandes de régularisation (88 nationalités). La communauté étrangère établie au Maroc se situe entre 30.000 et 40.000 personnes, pour la plupart des africains. Le droit d'asile a été accordé à 553 personnes. Les Syriens au Maroc sont au nombre de 2.000. L'encadrement juridique avance. Les lois relatives à la migration et la lutte contre la traite humaine sont actuellement examinées par le Secrétariat général du gouvernement. Le texte encadrant l'asile est en cours d'élaboration par le gouvernement. Le Maroc est le premier pays en Afrique a avoir procédé à la régularisation des ressortissants africains.

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 20/04/2014 à 09h50