Abdelouafi Laftit appelle les nouveaux conseils élus à l'austérité

Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur. . DR

Revue de presseKiosque360. A peine élus, les présidents des conseils communaux ont été appelés par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, à rationaliser les dépenses, à booster les ressources des communes et à veiller au respect des dispositions juridiques et réglementaires en vigueur.

Le 22/09/2021 à 19h40

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit a appelé les présidents des collectivités locales, fraîchement élus, à bien préparer les budgets des communes et à déployer tous les efforts pour mettre en œuvre le plan de relance de l’économie nationale. Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du jeudi 23 septembre, que le ministre a, dans une circulaire adressée aux walis et aux gouverneurs, mis l'accent sur la nécessité pour les élus communaux de rationaliser les dépenses. La note insiste sur l’application de la nouvelle loi sur les taxes locales pour améliorer les recettes des conseils communaux. Pour ce faire, le ministre a demandé aux autorités locales d’accompagner les ordonnateurs dans l’élaboration des budgets, en coordination avec les services régionaux de la trésorerie générale.

La note indique qu’il faut que les walis et les gouverneurs veillent au respect par les communes des dispositions juridiques et réglementaires. Lesquelles dispositions stipulent l’élaboration des budgets, tout en donnant la priorité aux dépenses obligatoires comme l’éclairage public, l’eau et l’électricité, le salaire des fonctionnaires, etc. En matière d’investissement, la circulaire appelle à donner la priorité aux projets en cours de réalisation ou à ceux qui ont fait l’objet de conventions avec des établissements, aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.

Le quotidien Assabah rapporte qu’afin d’augmenter les recettes, le ministre de l’Intérieur a insisté sur la nécessité d’appliquer la nouvelle loi sur les impôts, d’élargir l’assiette fiscale et d’améliorer le recouvrement des taxes locales. La circulaire fait état de la redistribution des missions entre les composantes de l’administration et les collectivités locales. C'est ainsi que la gestion de la taxe professionnelle a été confiée à la Direction générale des impôts, tandis que la taxe d’habitation et la redevance des services communaux seront coiffées par la Trésorerie générale du royaume.

Le ministre a par ailleurs souligné qu’il faut accorder une importance particulière à l’application des règles de bonne gouvernance en ayant recours à la concurrence lors de la cession ou de la location des biens communaux. Une consigne qui est également valable pour l’octroi des autorisations d’occupation provisoire du domaine public sur la base d’un cahier des charges, précise la circulaire du ministre de l’Intérieur.

Par Hassan Benadad
Le 22/09/2021 à 19h40