Assurance Takaful: déploiement imminent!

Photo d'illustration. . DR

Revue de presseKiosque360. C'est enfin le vrai départ pour l’assurance Takaful. Le dispositif devrait être déployé dans les prochains jours. L’offre sera, pour commencer adossée aux prêts participatifs avant d’être progressivement élargie à d’autres besoins. Cet article est une revue de presse tirée du journal Les Inscriptions ECO.

Le 11/05/2022 à 21h50

Plus que quelques jours pour que l'assurance Takaful soit déployée. C'est ce qu'annonce Les Inspirations ECO, dans son édition du 12 mai. Le quotidien révèle qu’une pièce importante s'est rajoutée à l’échiquier de la finance participative et assure que dans l’immédiat, son déploiement va permettre d’assurer l’encours des financements déjà octroyés par les banques et fenêtres participatives.

Il faut rappeler que ces établissements n’ont pas attendu la disponibilité d’une assurance décès invalidité islamique pour démarrer la commercialisation de leurs offres. À la souscription, les clients se sont engagés à contracter une assurance dès qu’elle sera disponible. Le journal parle d'un encours de financements atteignant les 20,5 milliards de dirhams à fin mars 2022.

Les Inspirations ECO soutient que l’offre des opérateurs Takaful sera principalement adossée aux financements participatifs avant que le marché ne développe progressivement des solutions d’épargne et d’autres produits de couverture. Il estime sur un horizon de cinq ans, un potentiel du marché à 1 milliard de dirhams même s'il faudra un marché des capitaux «Charia compatible» pour investir les fonds collectés.

Le journal rappelle le principe général de l’assurance islamique qui est le transfert de risque de l’assuré vers l’assureur via le paiement d’une prime. Il explique que le modèle Takaful est basé sur les principes d’assistance générale et de contribution volontaire. Le risque est mutualisé collectivement et volontairement par les participants à un fonds créé. Et de détailler, «la compagnie Takaful gère le fonds moyennant une rémunération, plafonnée à 30%, pour couvrir les charges techniques et les frais de gestion».

Le quotidien précise, cependant que le taux de rémunération devrait se situer au niveau plafond avant de baisser progressivement en raison des investissements liés au démarrage de l’activité. À noter que «les opérateurs Takaful s’engagent à distribuer la totalité des bénéfices techniques aux assurés».

Par Rachid Al Arbi
Le 11/05/2022 à 21h50