Suspension du réaménagement du lac Mzamza à Settat: des acteurs associatifs interpellent le wali Mhidia

Mohamed Mhidia, wali de la région Casablanca-Settat.

Revue de presseLancés il y a plus d’une dizaine d’années, les travaux de réaménagement de ce site n’ont jamais abouti. La société civile fait appel au nouveau wali pour rouvrir ce chantier. Une revue de presse du quotidien Al Akhbar.

Le 06/12/2023 à 20h29

Manifestement, le nouveau Wali est attendu non seulement par les Casablancais, mais également par le reste de la Région. A Settat notamment. Dans cette ville, rapporte le quotidien Al Akhbar dans son numéro du 7 décembre, la société civile appelle à une intervention urgente de Mohamed Mhidia pour ouvrir une enquête sur le projet de réaménagement du lac Mzamza.

Ce dernier, lancé il y a une dizaine d’années, tarde à se concrétiser butant sur divers obstacles. Aujourd’hui, le lac est envahi par des plantes sauvages, après avoir été asséché pour les besoins d’entretien et de réaménagement.

C’est l’ancien Conseil provincial qui avait lancé les travaux de réaménagement de ce site, mais ils ont vite été arrêtés. Et ce n’est pas pour une question de budget. Le Conseil avait mobilisé les fonds nécessaires pour la réalisation du projet. Ainsi, une enveloppe de 20 millions de dirhams avaient été débloquée rien que pour la première tranche.

Ce budget a été financé par la Direction générale des collectivités territoriales, précise le quotidien. De son côté, le Conseil provincial s’est engagé à prendre en charge l’aménagement des espaces verts ainsi que l’éclairage public en utilisant de l’énergie photovoltaïque. Le Conseil provincial devait également prendre sur lui l’aménagement des espaces de jeux pour les enfants au même titre que des espaces pour la pratique du sport.

Le projet de réaménagement du lac Mzamza prévoit aussi des chemins pédestres, des kiosques, des toilettes publiques et même une zone touristique. Laquelle zone, une fois aménagée et cédée aux investisseurs privés, devait comprendre un hôtel et trois cafés entre autres installations.

La deuxième tranche du projet porte essentiellement sur l’aménagement du plan d’eau. Le projet comprend, entre autres, le traitement des eaux du lac, l’installation des équipements hydromécaniques pour le pompage de l’eau, des fontaines, un éclairage artistique de la surface du lac et couloirs pour piétons à l’intérieur de cette forêt urbaines située sur 23 hectares qui entoure le lac.

Notons qu’avec le lac du barrage Al Massira et le barrage d’Imfout, la forêt et le lac Mzamza, font partie d’un circuit touristique réalisé sur la thématique «Nature».

Pour les habitants de la ville et ses environs, le lac et la forêt voisine sont un échappatoire privilégié pour les sorties en plein air, les randonnées et les activités sportives en milieu naturel. Selon le ministère du tourisme, leur valorisation permettra de structurer l’offre touristique de la région afin de mieux répondre aux attentes des visiteurs.

Par Amyne Asemlal
Le 06/12/2023 à 20h29