Séisme au Maroc: impressionnant élan de solidarité au Centre de transfusion sanguine de Casablanca

Des centaines de Marocains ont répondu spontanément à l'appel au don de sang à Casablanca.. Adil_Gadrouz

Le 09/09/2023 à 19h17

VidéoDès 8 heures du matin ce samedi 9 septembre, ils étaient des centaines à affluer vers le centre de transfusion sanguine sis au Boulevard Zerktouni, à Casablanca, pour donner de leur sang. La médecin-chef Hind Zajri parle d’une véritable marée humaine, venue en solidarité avec les victimes du tremblement de terre du vendredi 8 septembre.

Une véritable marée humaine, au lendemain du séisme d’Al Haouz, a afflué au centre de transfusion sanguine de Casablanca. Aussitôt l’appel aux dons de sang lancé, ils étaient nombreux à se déplacer au centre de transfusion sis air Boulevard Zerktouni, à Casablanca. Il y avait tellement de monde que l’agent de sécurité, posté à la porte d’entrée, a dû distribuer des masques de protection, afin de limiter les risques de contamination au Covid-19.

«J’ai allumé la radio ce matin, j’ai entendu l’appel au don de sang et j’ai décidé de me déplacer au centre de transfusion le plus proche de mon lieu de travail, en l’occurrence celui-là. Je l’ai fait dans un esprit patriotique. Nous sommes Marocains et nous devons être solidaires avec nos frères marocains», déclare cet homme, la quarantaine, patientant après avoir subi le test préliminaire au don de sang.

Une femme, résidant à Casablanca, mais dont la famille vit à Agadir explique sa démarche: «Cela faisait très longtemps que je voulais donner de mon sang et là, c’est le moment ou jamais. Il se trouve que là où est survenu le séisme et où il s’est fait ressentir de la manière la plus violente, c’est la région où habitent ma famille et mes proches. Donc, je me sentais impliquée et il fallait absolument que je fasse preuve de solidarité», lance-t-elle, fière d’avoir accompli un tel geste de solidarité.

«Je souhaite aider mes frères Marocains et donner ne serait ce qu’un peu de mon sang. Un don de sang suite à un drame de cette ampleur est un vrai geste de patriotisme. C’est notre manière de soutenir le pays», lance cet homme visiblement très abattu par le drame du séisme.

Hasard heureux, l’acteur Tarik Boukhari faisait partie de ceux que nous avons croisés dans la salle de prélèvement, au premier étage du Centre de transfusion sanguine de Casablanca. «Faire don de son sang dans ce genre de situation, c’est la moindre des choses. Je suis heureux de voir ce nombre impressionnant de citoyens qui ont afflué dans ce centre transfusion sanguine. C’est la preuve que les Marocains sont toujours là, présents, prêts à apporter leur aide lors d’un drame comme celui-là. Nous sommes une seule et même famille», dira l’artiste au micro tendu par Le360.

«Une mobilisation extrêmement importante»

Positivement impressionnée par cet élan solidaire, Hind Zajri, la médecin-chef responsable du Centre de transfusion sanguine, dira à ce propos: «Il y a eu une mobilisation extrêmement importante de tous les Marocains. Il y a des gens qui sont venus de plusieurs villes du Maroc. Nous avons la spécificité d’être une grande région et nous sommes bien huilés pour gérer les urgences».

Ne pouvant pas donner de chiffres précis, vu le flux massif des donneurs et ce qu’une situation pareille suppose comme logistique, la responsable déclare néanmoins (à 15 heures): «Nous sommes aux alentours de 600 et nous allons facilement aller vers les 1.000 prélèvements aujourd’hui», a-t-elle estimé, précisant que le centre, qui a ouvert ses portes au public à 8 heures du matin, ne fermera pas de toute la soirée. Une nuit blanche en perspective. Plus que jamais pour la bonne cause.

Par Qods Chabâa et Adil Gadrouz
Le 09/09/2023 à 19h17