Covid-19: le Maroc mise sur un seuil minimum de testing de 112.560 par semaine

Un laboratoire mobile d'analyses de biologie moléculaire, spécialisé dans le dépistage du Covid-19, avec une capacité de 500 analyses quotidiennes au maximum, fait escale à Larache, le 22 juin 2020, pour accélérer la cadence des tests de dépistage du virus. . Youssef El Haffre / MAP

Alors que la troisième vague de transmission communautaire du Covid-19 se poursuit, le dépistage est mis en avant comme étant l'une des mesures phares à même de freiner la diffusion du virus. Au Maroc, le seuil minimum de testing doit être de 112.560 par semaine, selon la dernière version du manuel de procédures de veille et de riposte.

Le 19/01/2022 à 12h07

Calculé dans le contexte d’une nouvelle vague épidémique, en vue de mieux permettre l’évaluation du niveau de transmission virale dans la communauté, le seuil minimum de testing par semaine au niveau national est de 112.560 tests, à raison de 16.080 tests effectués quotidiennement. 

Ce seuil hebdomadaire a été dépassé durant les deux dernières semaines. En effet, 190.432 tests ont été réalisés entre les 10 et 16 janvier, contre 162.574 tests, une semaine auparavant (du 3 au 9 janvier).

Le ministère compte donc renforcer le testing, et précise ainsi dans son manuel de procédures de veille et de riposte au Covid-19 que «la couverture par les tests de diagnostic, moléculaires et antigéniques, doit être la plus large, aussi ciblée que possible et strictement conforme aux indications garantissant leur fiabilité».

En effet, les tests font partie des éléments nécessaires à la lutte contre le Covid-19, permettant ainsi de mieux trouver, d’isoler les personnes contaminées et d’effectuer un suivi auprès des contacts étroits des personnes contaminées.

Cet objectif de 112.560 tests par semaine vise à assurer, selon le département que dirige Khalid Aït Taleb, à différents niveaux (national, régional et provincial/préfectoral) une couverture par les tests de confirmation d’au moins 300 tests par 100.000 habitants par semaine.

Voici, par ailleurs, les cibles par région

© Copyright : Ministère de la Santé

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le dépistage du Covid-19 est un outil fondamental dans la détection de l’agent étiologique, soit les causes de la transmission de l'agent pathogène, mais permet aussi une meilleure compréhension de la transmission virale, et donc une meilleure orientation et un suivi plus efficient des mesures de contrôle en matière de santé publique -et donc une meilleure prise en charge clinique efficace des patients.

La stratégie de dépistage doit donc être passée en revue de façon périodique, ou, lorsque la situation évolue, modifiée au besoin, estime à cet égard l’organisation onusienne. 

Par Hajar Kharroubi
Le 19/01/2022 à 12h07