Covid-19: Omicron représente désormais 95% des cas positifs détectés au Maroc

La campagne nationale de vaccination se poursuit dans des conditions sanitaires et organisationnelles optimales à Marrakech, avec l'adhésion des populations cibles à recevoir une troisième dose d'un vaccin anti-Covid-19.  
La campagne nationale de vaccination se poursuit dans des conditions sanitaires et organisationnelles optimales à Marrakech, avec l'adhésion des populations cibles à recevoir une troisième dose d'un vaccin anti-Covid-19.   . MAP

Le variant Omicron représente actuellement plus de 95% des cas positifs au Covid-19, dépassant le variant Delta, prédominant au cours de ces derniers mois. Delta ne représente en effet plus que 5% des cas recensés au Maroc, indique le ministère de la Santé et de la Protection sociale.

Le 18/01/2022 à 12h49

A l'occasion de la présentation du bilan bimensuel de la situation épidémiologique au Maroc, le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère de la Santé, Mouad Merabet, a souligné que la troisième vague de transmission communautaire, entamée il y a cinq semaines, se poursuivait actuellement au Maroc.

Mouad Merabet a évoqué, dans ce sens, la hausse de 32% du taux des cas positifs au cours de la dernière semaine, contre plus de 150% durant les premières semaines de la troisième vague de transmission communautaire. Mais pour autant, cela ne signifie aucunement que le nombre de cas déclarés a diminué.

Quant au taux de reproduction du virus, à savoir le R0, il est désormais de 1,06, ce qui, pour le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère, indique que l'épidémie approche de son pic.

En outre, la campagne nationale de vaccination a connu une légère évolution, avec un taux de primo-vaccinés établi à 67,3%, contre 63% pour la deuxième dose et 10,5% pour la troisième.

Mouad Merabet a également annoncé que 70% des personnes qui sont décédées n'avaient pas été vaccinées, 23% n'avaient reçu qu'une seule dose et 7% n'avaient pas reçu leur troisième dose dite de «booster».

Comme à l’accoutumée, le Dr Mouad Merabet a lancé un nouvel appel à tous à se faire vacciner au plus vite, afin de faire face à la progression rapide des nouveaux variants, et n'a pas manqué de rappeler les mesures d’hygiène et les gestes barrières à adopter pour limiter la transmission du virus.

Par Hajar Kharroubi
Le 18/01/2022 à 12h49