Awrach: à Laâyoune, des bénéficiaires racontent leur expérience

A droite, Mohamed Zerouali, directeur général des départements du conseil régional de Laâyoune, est revenu sur le bon démarrage de Awrach à Laâyoune. A gauche, un bénéficaire de ce programme. . DR

Le 12/07/2022 à 17h39

VidéoEntretien et maintenance des établissements scolaires, création d’offres d’emploi, préservation de l’environnement… Awrach est sur les rails à Laâyoune, là où 1.050 personnes ont déjà pu bénéficier du volet principal de ce programme, relatif aux chantiers généraux temporaires. Le point.

Immédiatement après son lancement, Awrach a suscité beaucoup d’engouement à Laâyoune. En témoigne le nombre de bénéficiaires, lequel s’élève à 1.050, pour ce qui est du volet relatif aux chantiers généraux temporaires qui seront mis en œuvre progressivement durant l’année 2022.

Approché par Le360, Mohamed Zerouali, directeur général des départements du conseil régional de Laâyoune, a rappelé que le Comité provincial de Laâyoune s’est réuni en mars dernier et a validé quatre projets qui lui ont été soumis.

Ces projets concernent le soutien scolaire, l’animation culturelle et sportive, la réhabilitation des établissements d'enseignement et la propreté de la commune.

Le360 est allé à la rencontre des bénéficiaires de ce programme, qui ont, par ailleurs, salué ce nouveau mécanisme d’insertion des jeunes. C’est ainsi que Khadija, ayant précédemment obtenu un diplôme en agriculture, a indiqué qu’elle s’occupe, en compagnie d’autres personnes, du réaménagement des espaces verts de l’école Bir Anzarane.

Mohamed Fadili, un autre bénéficiaire, a souligné qu’il fait de l’animation culturelle et sportive dans la maison des jeunes Al Qods, depuis le 1er juillet, tout en mettant en avant l’importance de cette activité pour l’émancipation des jeunes. 

Par Hamdi Yara
Le 12/07/2022 à 17h39