Vidéo. À bâtons rompus avec Fatima El Hassani, présidente de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Fatima El Hassani, présidente du conseil régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima, revient sur ses réalisations. . le360

Le 19/05/2021 à 08h30

VidéoFatima El Hassani, présidente, depuis octobre 2019, du conseil de la puissante région du Nord composée des zones de Tanger, Tétouan et Al Hoceima, revient dans une interview exclusive pour Le360, sur les nombreux projets et réalisations sous son mandat en cours.

Ex-journaliste de la MAP et militante du PAM, Fatima El Hassani, native de Ouazzane, qui dépend de la wilaya de Tanger, a su faire montre d'une connaissance parfaite de son territoire. Elle le développe en effet, en parfaite symbiose avec la wilaya de Tanger que dirige actuellement le wali Mohamed Mhidia, connu pour être un commis d'Etat chevronné.

"Nous avons, durant cinq années, réalisé beaucoup de projets de développement socio-économique qui ont touché, dans cette région du Nord allant de Tanger à Al Hoceima, l'éducation nationale, la santé, les zones industrielles et les routes", explique Fatima El Hassani.

Toutes les réalisations ont nécessité des investissements d'un montant global d'environ trois milliards de dirhams. La part du lion est revenue au désenclavement de la région, avec la construction, durant son mandat de cinq ans, de près de 1.000 kilomètres de routes rurales pour un coût total de 1,6 milliard de dirhams, a indiqué la présidente avant d'enchaîner sur les perspectives de développement économique à travers le déploiement des zones industrielles.

Un montant de 500 millions de dirhams a été consacré à ce projet qui a englobé la création de deux zones à Tanger (230 millions de dirhams), pour intégrer l'informel, une à Fnideq (80 millions de dirhams) -pour en finir avec la contrebande de la ville occupée de Sebta-, une à Assilah, une autre à Al Hoceima au lieu dit Aït Kamra, une nouvelle à Ouazzane (90 millions de dirhams) et enfin une dernière à Chefchaouen.

A propos de la cité industrielle Tanger Tech, Fatima El Hassani a indiqué pour Le360 que "tout est fin prêt pour que cette zone puisse accueillir prochainement des investisseurs du Maroc et de l'étranger".

Enfin, la présidente du conseil régional a évoqué les dossiers de l'éducation nationale et de la santé, indiquant pour le premier que deux facultés vont pouvoir voir le jour dans les villes de Ouazzane et de Chefchaouen, les études de faisabilité à elles seules ont été financées à hauteur de 16 millions de dirhams par le conseil régional.

Quant au grave problème de la tuberculose qui frappe la région, Fatima El Hassani s'est réjouie des efforts faits pour contenir cette maladie. "Nous avons équipé les hôpitaux de Tanger de laboratoires en accordant des moyens techniques pour freiner cette maladie dont les causes sont dues notamment à l'exode, la vulnérabilité sociale ainsi que l'insuffisance des soins".

Par Mohamed Chakir Alaoui et Ayoub Laassiri
Le 19/05/2021 à 08h30