Le soutien d'Aziz Akhannouch à Lamia Boutaleb

Aziz Akhannouch, président du Rassemblement national des indépendants (RNI). . DR

Lamia Boutaleb, secrétaire d'Etat au Tourisme, estampillée RNI, «sera redoutable en langue arabe en 2021 lors des prochaines élections législatives», a prédit le patron du parti de la Colombe, Aziz Akhannouch.

Le 17/12/2017 à 15h00

Samedi 16 décembre, lors d'un meeting régional du Rassemblement national des indépendants (RNI) à Marrakech, Aziz Akhannouch a consacré une partie de son discours à l'incident qu'avait connu dernièrement Lamia Boutaleb à la Chambre des représentants lorsqu'elle avait eu du mal à s'exprimer en langue arabe lors d'une question orale, suscitant des commentaires peu amènes au sein de l’hémicycle et sur les réseaux sociaux.

«Elle va devenir redoutable en langue arabe classique en 2021, en assénant une leçon à celles (deux députées du PJD) qui se sont moquées d’elle», a indiqué le chef du RNI et ministre de l'Agriculture, plaidant en faveur de cette ancienne banquière et ex-conseillère du patron de l'OCP, Mostafa Terrab. 

Le discours d’Akhannouch, prononcé à l'occasion de la rencontre régionale de son parti de Marrakech, a été par ailleurs axé sur le plan d'action du RNI visant une écrasante victoire aux élections législatives de 2021.

Sans citer personne, Aziz Akhannouch a critiqué «les nihilistes, les pessimistes et le populisme de ceux qui veulent faire croire que rien n'a été fait jusqu'à présent au Maroc». Il a en outre indiqué que son parti a soumis à ses militants un questionnaire au sujet de leurs préoccupations et priorités. 

«Après les meetings régionaux de Dakhla et d'Agadir (en février 2018), nous allons descendre sur le terrain pour sonder les besoins des couches vulnérables et proposer des remèdes en matière d'école, de santé et d'emploi», a ajouté Aziz Akhannouch, invitant le secteur privé à prendre des initiatives et «à jouer son rôle».

Il a appelé également les élus du RNI à être à l'écoute des citoyens et à participer à cet élan visant le développement du Maroc. Le président du RNI a conclu son intervention en annonçant que la ville d’Agadir sera, le 23 février 2018, la dernière étape de la série de rencontres régionales du parti de la Colombe. Ce processus sera couronné par la tenue, le 24 février dans la même ville, du Conseil national, le parlement du RNI.

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 17/12/2017 à 15h00