Sécheresse: les fellahs de Khémisset misent beaucoup sur le plan de sauvetage

Dans la commune des Souhouls, l'activité des fellahs est essentiellement vivrière. . Brahim Mousaaid / Le360 (photomontage)

Le 27/02/2022 à 17h47

VidéoLa mise en œuvre du programme de 10 milliards de dirhams initié par le roi Mohammed VI pour venir en aide aux agriculteurs à cause de la rareté des pluies est attendue avec satisfaction et impatience par les agriculteurs de la région de Khémisset, à quelques 80 kilomètres au nord-est de Rabat.

Faisant partie de la Wilaya de Rabat, cette vaste région, connue par ses terres bours, des zones agricoles qui ne dépendent que des pluies, n'a reçu que très peu de précipitations en cette saison, comme plusieurs autres régions du Royaume.

Le360 s'est rendu dans la commune des Souhouls, où les fellahs ont expliqué que leurs activités dépendaient essentiellement de cultures vivrières sur des petites superficies allant individuellement de 5.000 mètres carrés à un ou deux hectares au plus.

Les personnes que Le360 a rencontrées ont fait preuve de sérénité, d’optimiste et d'une détermination à toute épreuve. La plupart de ceux interrogés ont deux revendications: que «l’application du plan d’urgence puisse intervenir le plus rapidement possible» et que «les aides portant sur la distribution des aliments de bétail, dont l’orge, puissent parvenir aux petits agriculteurs».

Ces agriculteurs de petites parcelles ont tous déclaré qu'ils n'avaient souscrit à aucune assurance qui les prémunirait contre les effets d'un épisode de sécheresse.

Le programme d’aide de 10 milliards de dirhams s'articule autour de trois axes principaux: le premier concerne la protection du capital animal et végétal et la gestion de la rareté des eaux, le second vise l'assurance agricole et le troisième a trait à l'allègement des charges financières des agriculteurs et des professionnels.

Par Mohamed Chakir Alaoui et Brahim Moussaaid
Le 27/02/2022 à 17h47