Délais de paiement: c’est l’hécatombe chez la TPE

Photo d'illustration. . DR

Revue de presseKiosque360. La dégradation des délais de paiement continue d’affecter sérieusement les Très Petites Entreprises (TPE). Le rapport 2021 du cabinet Inforisk fait la lumière sur la situation des délais de paiement et de la façon dont cela plombe l’existence des TPE.

Le 27/07/2021 à 22h01

Les TPE ne s’en sortent pas. C’est ce que confirme une nouvelle étude réalisée par le cabinet Inforisk. Selon Les Inspirations Éco, qui revient sur le sujet dans sa livraison du jour, les délais de paiement se sont largement dégradés entre 2018 et 2019. On apprend ainsi que les délais clients de la TPE se sont nettement détériorés (+109 jours), alors qu’ils s’établissaient à 118 jours seulement. L’étude montre qu’entre 2018 et 2019, la hausse du délai fournisseur n’a été que de deux jours. En moyenne, la TPE paie ses fournisseurs 109 jours (3,6 mois) avant d’être réglée elle-même.

Les Inspirations Éco indique que la situation, du côté des PME, est moins inquiétante. Les Petites et Moyennes Entreprises affichent ainsi une légère dégradation en 2019. Notons que cette catégorie d’entreprises n’a que faiblement réussi à répercuter sur ses fournisseurs la hausse des délais clients qu’elle a subie. Chez la Grande Entreprise (GE), on note, contrairement aux catégories précédentes, qu’elle payait plus tardivement qu’elle n’était payée par ses clients, avec un impact positif sur sa trésorerie. Pour Inforisk, c’est l’effet d’un rapport de force favorable et d’une puissance de négociation qui lui permet d’imposer ses conditions à ses partenaires commerciaux.

Les Inspirations Eco fait aussi savoir que l’étude s’est penchée sur la situation dans le secteur public, et révèle que le gap entre le privé et le public commence à se creuser. «Que ce soit en matière de délais de paiement ou de crédit inter-entreprises, la véritable problématique se joue aujourd’hui du côté des relations inter-entreprises Privées-Privées», précise-t-on. En clair, il faut souligner que les délais déclarés par le secteur public sont de 38 jours, ce qui montre que l’administration et les collectivités locales sont de bons élèves en matière de délais de paiement.

En revanche, les délais de paiement chez les sociétés privées sont très longs et se dégradent dans le temps. Inforisk indique qu’ils sont de 26 jours pour les TPE, 119 jours pour les PME et 91 jours pour les GE (2019). De même, par secteur, en 2019, les délais de paiement clients sont de 263 jours dans le secteur de la construction et de 272 jours dans le secteur des services aux entreprises. Inforisk indique que les crédits inter-entreprises privés au Maroc ont atteint un montant cumulé de 421 milliards de dirhams, soit une hausse de 3% par rapport à 2018. Le cabinet constate aussi que seules 24% des entreprises respectent la loi 49-15. 

Par Ismail Benbaba
Le 27/07/2021 à 22h01