Campagne agricole: Akhannouch rassure

Aziz Akhannouch ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime . DR

Revue de presseKiosque360. La production céréalière a atteint 68 millions de quintaux. Un volume jugé satisfaisant par le ministre de l'Agriculture.

Le 24/07/2014 à 05h08

"Céréales: 68 millions de quintaux… et après !" L’Economiste, à paraître ce jeudi 24 juillet, décrypte les chiffres communiqués, mardi, par Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, à propos de la campagne agricole 2013-2014. "Globalement, l’actuelle campagne s’avère satisfaisante". Tel est le message qu’il faut retenir, selon le quotidien économique. A en juger par les indicateurs définitifs dévoilés par le ministre de tutelle, la production céréalière s’élève à 68 millions de quintaux, soit 1 million de plus par rapport aux chiffres provisoires annoncés fin avril dernier, lit-on sur les colonnes de L’Economiste.

A en croire Les Eco, "la récolte des céréales est moyenne, mais ne se situe pas loin des objectifs du Plan Maroc vert, celui de 70 millions de quintaux". Et de préciser que "80% de la récolte de cette année est concentrée sur huit régions et composée à 55% de blé tendre". Toujours selon la même source, des produits enregistrent des records pour ne citer que les olives, dont la production s'élève 1,6 million de tonnes, soit une hausse de 33% par rapport à la campagne précédente. A retenir aussi la bonne performance de la production des agrumes qui a atteint un pic de 2,2 millions tonnes, en progression de 50%.

Recadrage

Aujourd’hui Le Maroc parle d’une "bonne année agricole". Et d’expliquer que "la répartition équilibrée des précipitations, bien qu’elles aient été limitées, et les efforts déployés par les agriculteurs et le département de l'agriculture ont permis de dégager un bon rendement en cette saison agricole". Selon le quotidien, "le rendement de cette saison agricole est en phase avec les objectifs du Plan Maroc vert". L’Economiste estime que les résultats de ce programme ambitieux restent mitigés. Pour rappel, le ministre de tutelle a réuni, en mars dernier, les opérateurs pour faire le bilan du Plan Maroc vert. Akhannouch s'était engagé à prendre en compte les propositions des opérateurs du secteur pour recadrer le Plan Maroc vert. Le ministre de tutelle avait annoncé, lors de cette rencontre, "le recentrage des aides publiques". Cette décision a été saluée par les représentants des différentes filières agricoles. Des lois-cadres sont attendues d'ici fin 2014.

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 24/07/2014 à 05h08