Vidéo. Des masques de plongée reconvertis en respirateurs, remis aux grands hôpitaux de Casablanca

Les adaptateurs de masques de plongée imprimés en 3D par le Fablab de l’université Hassan II. . DR

Le 08/07/2020 à 12h08

VidéoDes masques de plongée reconvertis en respirateurs ont été remis par la présidente de l’université Hassan 2, au CHU Ibn Rochd de Casablanca et à l’hôpital Cheikh Khalifa. Reportage.

Des masques de plongée Easybreath, commercialisés par Decathlon, ont été reconvertis en respirateurs. C’est un médecin italien, qui, face au pic de la pandémie de Covid-19 dans son pays, a trouvé cette solution créative pour pallier le manque de respirateurs face au nombre élevé de patients admis dans les services de réanimation.

Dans un élan de solidarité, des ingénieurs marocains ont aussitôt adapté cette innovation technologique afin d’anticiper le pic de la pandémie et d'éviter le pire. 

C'est ainsi que le pôle Insertion & Entrepreneuriat de l'université Hassan II de Casablanca, avec le collectif Ingénierie vs Covid-19 Africa et le ministère de l’Industrie, du commerce, de l'économie verte et du numérique, ont contribué à la réalisation d’une solution innovante: des adaptateurs de masques de plongée imprimés en 3D par le Fablab de l’université Hassan II.

Une cérémonie de remise de ce produit a été présidée par le Pr Aawatif Hayar, présidente de l'université Hassan II de Casablanca, Filali Driss, représentant du délégué du ministère de l'Industrie à Casablanca, le Pr Barou Lahoucine, chef de service de réanimation à l'hôpital Ibn Rochd de Casablanca, Nabil Bellaoui, représentant de l'hôpital Cheikh Khalifa (UM6SS), le Pr El Kettani Chafik, anesthésiste-réanimateur au CHU de Casablanca, et enfin le Pr El Kettani Anass, directeur du pôle Insertion et Entrepreneuriat de l'université Hassan II de Casablanca.

Après une présentation du mode de fonctionnement du Fablab, Aawatif Hayar a procédé à la remise des masques dotés de leurs adaptateurs innovants. Le CHU Ibn Rochd a ainsi reçu 90 masques et l’hôpital Cheikh Khalifa 45.

Ainsi, cette malheureuse pandémie aura-t-elle été l’occasion d’un partenariat d'innovation, très prometteur, entre le Fablab UH2C et l'activité recherche et développement (R&D) du monde médical.

Par Saad Zouhri
Le 08/07/2020 à 12h08