Une fête sous l'égide de l'ONU: à Agadir, l'arganier célèbre sa journée internationale, commémorée tous les 10 mai

La journée internationale de l’arganier est aussi une manière de reconnaître les femmes rurales marocaines. Ce sont en effet elles qui préparent et produisent l’huile d'argan, qu'elle soit alimentaire ou à usage cosmétique. . Mhand Oubarka / Le360 (capture image vidéo)

Le 09/05/2022 à 09h11

VidéoLe Souss et en premier lieu, Agadir, célèbrent la Journée internationale de l'arganier. Un évènement placé sous l'égide de l'ONU, fêté tous les 10 mai, et qui intervient à une période cruciale: celle de la nécessité, aujourd'hui plus que jamais, de valoriser l’arganier et de le préserver de l'extinction.

Khadija Say, de la Coopérative agricole Akrad à Agadir, a expliqué que la célébration de l'arganier, arbre endémique du Maroc, est intervenue après que l'Assemblée générale des Nations Unies a annoncé l'attribution du 10 mai de chaque année comme date annuelle pour célébrer cet arbre, afin de souligner son importance et son statut. La décision, prise à l'initiative du Maroc, avait été adoptée à l'unanimité.

Interrogée par Le360, cette interlocutrice a ajouté que cette journée internationale était aussi une forme de reconnaissance et un hommage aux femmes rurales marocaines. Une manière également de reconnaître leurs tâches ardues dans la préparation et la production de l’huile d'argan, qu'elle soit à usage alimentaire ou cosmétique.

Celle qui est la secrétaire générale de la Fédération nationale des femmes du secteur privé a indiqué que cette institution avait choisi de défendre les droits des femmes, d'accéder à leurs revendications et de plaider pour leur cause auprès des autorités compétentes, étant donné que les régions du sud sont quasiment toujours sujettes à de l'aridité, et que l’huile d’argan a actuellement atteint un prix élevé: 500 dirhams le litre.

Khadija Say a également voulu attirer l'attention du public sur l'importance des pluies récentes au centre et dans le sud du Maroc, qui ont contribué à une renaissance de cet arbre. L'arganier a en effet besoin d'un peu d'eau pour résister au climat chaud qui règne dans ces zones où il y a très peu de pluie. Selon elle, la productivité et la rentabilité seront au rendez-vous pour la saison en cours, et pour la suivante également.

Par M'hand Oubarka
Le 09/05/2022 à 09h11