Un 7e cas confirmé de nouveau coronavirus annoncé au Maroc

Les mesures de contrôle des passagers arrivant au Maroc, comme ici à l'aéroport Mohammed V, ont été renforcées. . Fadel Senna-AFP

Le Maroc a enregistré, ce vendredi 13 mars, le septième cas d'une personne contaminée par le Covid-19. Selon le ministère de la Santé, le patient est un homme, âgé de 39 ans.

Le 13/03/2020 à 11h08

Le ministère de la Santé informe l'opinion publique dans un communiqué diffusé ce vendredi 13 mars que ce patient est un ressortissant marocain, âgé de 39 ans, arrivé à Casablanca le mercredi 4 mars 2020 en provenance d’Espagne.

Ce patient est actuellement médicalement pris en charge dans l'un des hôpitaux de la capitale économique.

A ce jour, le chiffre des personnées touchées par le coronavirus dans le royaume se porte à 7 cas avérés, dont un décès.  Rappelons qu'au soir du lundi 2 mars, l’hôpital Moulay Youssef de Casablanca a accueilli le premier cas d'une personne touchée par le coronavirus Covid-19 au Maroc. Agé de 39 ans, ce patient est un marocain, arrivé à Casablanca en provenance de Bergame, une ville située dans le nord de l’Italie, où il réside et exerce une profession libérale. Il avait contracté le virus dans cette même ville italienne de la région de Lombardie. Testé positif, il a été pris en charge par les équipes médicales de l’hôpital Moulay Youssef, toujours dans la métropole économique, et a été placé en isolement au cours de cette soirée du lundi 2 mars.  Dans l’après-midi du 4 mars, des tests médicaux ont été effectués sur femme, octogénaire, à l’Institut Pasteur-Maroc de Casablanca, lesquels ont confirmé qu’il s’agissait d’une contamination au Covid-19. Dans la soirée du mercredi 4 mars, cette patiente a été prise en charge par les équipes médicales de l’hôpital Moulay Youssef. Agée de 89 ans, rentrée de Bologne, en Italie, par avion le 25 février, cette femme ne présentait aucun signe de contamination au Covid-19 à son arrivée à l'aéroport de Casablanca. Ce ne fut que deux jours plus tard que ses proches ont contacté le numéro Eco du ministère de la santé (Allo Veille au 0801004747), pour signaler qu’elle souffrait de difficultés respiratoires. Très âgée et particulièrement fragilisée par de nombreux problèmes de santé chroniques, cette patiente est décédée.  Le 10 mars 2020, le ministère de la Santé a annoncé un troisième cas avéré de coronavirus Covid-19. Le patient est un touriste français, arrivé à Marrakech depuis Paris où il réside, en compagnie de deux membres de sa famille, par avion, le samedi 7 mars dernier. Le lendemain, le ministère de la Santé a indiqué que dans l’après-midi du mercredi 11 mars, que l’épouse et la fille de ce patient français qui a atterri le 7 mars 2020 à l’aéroport de Marrakech-Menara pour un séjour touristique au Maroc, ont également subi des tests de dépistage du Covid-19, qui se sont avérés positifs. L’ensemble de la famille est actuellement prise en charge par les services sanitaires de Marrakech.  Mercredi 11 mars, le Maroc a annoncé, dans l’après-midi, un sixième cas d'une personne contaminée au coronavirus Covid-19. Il s’agit d’une ressortissante franco-sénégalaise, âgée de 64 ans. Cette patiente était arrivée au Maroc, dans la ville de Fès, le 5 mars dernier, en provenance de France. Près de 300 personnes se trouvent actuellement sous la surveillance médicale des autorités sanitaires du royaume, a expliqué Mohamed Lyoubi, directeur du département d’épidémiologie au ministère de la Santé.

Ayant entrepris de nombreuses mesures pour éviter la propagation du coronavirus Covid-19, les autorités ont notamment interdit les vols de (et vers) les pays les plus touchés, tout particulièrement la Chine et l’Italie.  Royal Air Maroc a décidé de clouer au sol 20 avions, sur un total de 58 appareils que compte sa flotte. RAM a également décidé de réduire la fréquence de ses vols, de l’ordre de 35%, sur ces mois de mars et d’avril. Cette situation, qui se traduit par une baisse de près de 40% de l’activité de la compagnie aérienne, doit permettre de faire face aux facteurs combinés de hausse du risque de contamination du virus et de la baisse de la demande. En ce qui concerne le sport, tous les matchs du championnat national de football des équipes de première et de deuxième division (la Botola) se joueront désormais à huis clos, une décision effective depuis le 4 mars dernier.  Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a également annoncé, mercredi 11 mars, l’annulation de l'ensemble des moussems religieux, quelle que soit l’ampleur de leurs rassemblements, suite à la transmission de cas de personnes touchées par le coronavirus Covid-19 dans plusieurs pays.

Dans un communiqué, le ministère des Habous et des Affaires islamiques souligne que cette décision a été prise "conformément aux orientations de la charia relatives à la protection des âmes et des corps contre la ruine et tout dommage, en tenant compte de l’épidémie" qui fait actuellement des ravages partout dans le monde.

Par Youssef Bellarbi
Le 13/03/2020 à 11h08