Plus de 80.000 élèves quittent le public pour le privé

Chakib Benmoussa, ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, le 23 novembre 2021, à Rabat.  . MAP

Revue de presseDurant l’année scolaire 2022-2023, plus de 80.000 élèves ont quitté l’école publique pour rejoindre le privé. Un chiffre en forte hausse cette année en raison du contexte de crise que connait le secteur actuellement. Cette revue de presse est tirée d’un article d’Assabah.

Le 16/11/2023 à 19h15

Jamais les Marocains n’ont eu aussi peu confiance en l’école et les choses sont loin de s’améliorer. Pour preuve, les derniers chiffres relatifs au nombre d’élèves qui délaissent les bancs de l’école publique pour tenter leur chance dans le privé.

Dans son édition du vendredi 17 novembre, Assabah revient sur les dernières données révélées par le ministre de l’Education: plus de 80.000 élèves appartenant aux trois cycles du primaire, collège et lycée ont transité du public vers le privé. Et encore, ces données ne sont relatives qu’à l’année scolaire 2022-2023, car pour l’année en cours, beaucoup anticipent déjà une forte hausse en raison de la crise que connait le secteur, et qui se traduit par des grèves à répétition.

Tout en soulignant l’absence de perspectives positives pour les élèves du public, le journal fait remarquer que pour cette année, ce sont les élèves inscrits à des niveaux certifiants, et qui sont tenus de passer des examens en fin d’année, qui pourraient être tentés de quitter l’école publique. Et pour cause, les grèves à répétition leur ont fait perdre des heures de cours cruciales, ce qui pourrait les léser lors des examens de fin d’année.

En attendant de voir si ces projections se concrétisent, le ministre de tutelle a expliqué, lors d’une réponse à une question écrite au Parlement, que sur les 80.376 élèves qui ont quitté l’école publique l’année dernière, 36.532 sont des filles. Ceci confirme une tendance déjà constatée où, sur 96.418 élèves ayant préféré rejoindre le privé, 44.153 sont des filles.

Autre constat marquant révélé par le ministre dans sa réponse: la transition entre le public et le privé se fait également dans l’autre sens. Ainsi, en 2022-2023, plus de 61.000 élèves ont quitté le public pour rejoindre le privé, soit une hausse de 18% comparativement à l’année précédente. La même source a expliqué que, globalement, le rythme de migration des élèves du privé vers le public reste globalement stable, à l’exception de la période où la pandémie du COVID-19 était à son comble, poussant un grand nombre d’élèves à se tourner vers le public.

Par Fayza Senhaji
Le 16/11/2023 à 19h15