Mutuelle nationale des artistes: le ministère de l'Emploi relève de graves dysfonctionnements

Mohamed Amekraz, ministre de l'Emploi et de l'Insertion professionelle. . DR

Les pouvoirs du Conseil d'administration de la Mutuelle nationale des artistes seront confiés à quatre administrateurs provisoires, conformément à la décision conjointe du ministre du Travail et de l'insertion professionnelle et du ministre de l'Économie, des Finances et de la Réforme de l'administration. Voici pourquoi.

Le 21/01/2021 à 11h40

Grands changements au sein de la Mutuelle nationale des artistes (MNA). Le ministre du travail et de l'insertion professionnelle et le ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration ont décidé de confier la gestion de la MNA à quatre administrateurs provisoires. Cette décision survient suite au rapport du département de Mohamed Amekraz, ministre de l'Emploi, dans lequel il relève de "graves dysfonctionnements enregistrés dans la gestion en raison du non-respect du statut de la mutuelle".

Ces quatre administrateurs provisoires ont pour objectif de superviser l'organisation de nouvelles élections dans un délai de trois mois, comme le précise un communiqué conjoint du ministère de l'Emploi et celui des Finances.

Les administrateurs provisoires sont aussi chargés de veiller au fonctionnement normal de la Mutuelle jusqu'à l’installation de nouvelles instances de gestion, tout en assurant la pérennité des prestations aux adhérents et leurs ayants-droit.

Les membres de l'ancien conseil d'administration sont ainsi suspendus et n'ont pas le droit d'agir au nom de la mutuelle, à compter de la publication de la décision conjointe précitée.

Le 21/01/2021 à 11h40