Ministère de la Justice: Abdellatif Ouahbi exige des fonctionnaires de son département de présenter un pass vaccinal

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, répondant à une question orale à la Chambre des représentants. . Khalid Chafiq - MAP

Dans une circulaire émise hier, mardi 8 février 2022, le ministère de la Justice appelle son personnel à fournir une preuve de vaccination ou une attestation d’exemption pour accéder aux lieux de travail. Explications.

Le 09/02/2022 à 11h42

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a diffusé hier, mardi 8 février 2022, une circulaire auprès des responsables de son département, exigeant le respect des procédures et des mesures préventives visant à lutter contre la circulation du Covid-19.

Ainsi, les fonctionnaires sont appelés à fournir une preuve de vaccination ou une attestation de son exemption afin d’accéder à leur lieu de travail.

Ceux qui ne sont pas vaccinés sont donc priés de se diriger vers une centre pour faire preuve d’un schéma vaccinal initial (pour ceux n’ayant pas eu la première ou la deuxième dose) ou complet (pour ceux nécessitant une troisième dose de rappel, et dont le délai a été réduit à quatre mois au lieu de six). Le tout, dans un délai maximum de sept jours à compter de la date de publication de cette circulaire. 

Quant aux fonctionnaires, pour lesquels la vaccination contre le Covid-19 est contre-indiquée, ils doivent fournir une attestation d'exemption de la vaccination.

Selon cette même circulaire, les dates de réception de chacune des trois doses seront mises à jour au quotidien.

Le ministère de tutelle indique, en outre, que des mesures disciplinaires seront prises à l'encontre de ceux qui refusent de se faire vacciner, qui seront, par ailleurs, interdits d’accéder à leur lieu de travail. 

Les responsables de chaque département sont donc appelés à intensifier leurs efforts, en renforçant les mesures de contrôle, et en se conformant au contenu de cette circulaire et en signalant à la Direction des ressources humaines toutes les contraintes et difficultés qu'ils rencontrent lors de l’application de ces mesures.

Par Majda Benthami
Le 09/02/2022 à 11h42