Marhaba 2021: situation en cours de rétablissement après le blocage à Sète de centaines de MRE

Un bateau de la compagnie marocaine Intershipping. . DR

Des centaines de Marocains résidant à l'étranger (MRE) ont vécu ces derniers jours un calvaire au port français de Sète (sud de la France) faute de pouvoir embarquer pour le Maroc à cause de la compagnie maritime Intershiipping. Contactées par Le360, des sources gouvernementales assurent que la situation est en cours de rétablissement.

Le 18/07/2021 à 14h22

De jeudi dernier jusqu'à hier, samedi 17 juillet 2021, et voire même bien avant, des centaines de MRE venus de Belgique, de France et même d'Espagne ont été bloqués au port de Sète, sans grande assistance ni de la part de compagnie maritime ni des autorités portuaires françaises, selon des MRE ayant réussi à embarquer.

Cette situation déplorable, selon d'autres sources locales, a conduit à de légers troubles au sein du port. La raison est due au retard pris dans le transport d'une partie des passagers et des voitures à bord des ferries de la compagne marocaine Intershipping. Celle-ci a été désignée par direction de la marine marchande pour assurer la liaison Sète-Tanger-Med.

Plusieurs départs ont été suspendus, voire annulés face l'afflux massif de MRE venus de toutes parts. Vendredi dernier, l'inquiétude des MRE était montée d'un cran, d'une part en raison de la crainte de rater la fête de l'Aid Al-Adha au Maroc, prévue le 21 juillet, et, d'autre part, en raison du black out adopté par la compagnie martime marocaine.

"Les guichets d'Intershipping étaient fermés au port et la communication via le net n'était plus assurée. De nombreux MRE ont passé la nuit dans leur voiture", selon des témoignages cités par des médias français.

Contacté par Le360, une source gouvernementale a indiqué ce dimanche 18 juillet que la "déstabilisation de la ligne maritime Sete-Tanger s'explique par deux faits, l'un lié à la forte demande qui s'est manifestée au départ du port français, car des voyageurs n'étaient pas en possession de billets tandis que le second lié à une question d'approvisionnement en gasoil des ferries".

"La situation s'est rétablie ce samedi au port de Sète", a affirmé un proche du chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani, dans une déclaration pour Le360. Des équipes de la Direction de la Marine marchande et du Port de Tanger Med ont été dépêchées sur place pour gérer cette situation, a indiqué cette source.

A la question de savoir quel enseignements peut tirer le gouvernement de cette mauvaise expérience, notre interlocuteur s'est contenté de dire que l'Exécutif "fait tout pour que cela ne se répète plus, notamment lors du retour des MRE vers leur pays d'accuil".

Au ministère des MRE que dirige Nezha El Ouafi, on s'est également montré confiant ce dimanche quant "au retour du calme et à la reprise normale du trafic maritime entre Sète et la ville du détroit".

"Nous guettons et traitons instantanément tous types de réclamations émanant des MRE", a affirmé un responsable de ce département.

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 18/07/2021 à 14h22