Les violents incendies dans le Nord expliqués par le météorologiste Mohamed Belouchi

Mohammed Belouchi, expert en météorologie . khalil Essalak / Le360

Depuis hier, jeudi 14 juillet 2022, plusieurs forêts du Maroc sont ravagées par les flammes des incendies. Pour l'expert en météorologie, Mohamed Belouchi, la hausse des températures, caniculaires, n'est pas la seule raison qui explique ces multiples feux.

Le 15/07/2022 à 14h03

La canicule, à elle seule, n’explique pas le déclenchement à répétition des incendies comme c'est le cas actuellement dans plusieurs régions du nord du Maroc. Le changement climatique et le comportement irresponsable des riverains en sont en effet les deux causes principales.

«Les hausses des températures qui frappent le Maroc ces jours-ci, et qui sont causées par la montée des masses d'air sec et chaud venant du Sud et du Sahara, coïncident avec les vents de chergui qui poussent ces masses d'air plus sec et plus chaud vers le nord du Maroc», un environnement propice aux prises de feux, rapporte Mohamed Belouchi, expert en météorologie dans une déclaration pour Le360.

Cet ancien chargé du département de la communication à la Direction de la météorologie nationale souligne également que d’autres facteurs déclenchent des incendies de forêt.

«La chaîne montagneuse de l'Atlas perd toute son humidité, et se réchauffe. Cette baisse de l'humidité rend les déclenchements d'incendies plus fréquents, surtout dans les zones forestières, que ce soit suite à un phénomène naturel comme les orages et la foudre, ou à cause d'une maladresse humaine comme le fait de jeter son mégot de cigarette dans une forêt».

Mohamed Belouchi souligne également que les feux de forêt ont augmenté durant les célébrations de l’Aïd al-Adha puisqu'à cette occasion, plusieurs citoyens sont allés camper en forêt, ont allumé leur barbecue, et ce, sans prendre les précautions nécessaires...

Par Mohammed Chellay
Le 15/07/2022 à 14h03