Fin de la grève des étudiants en médecine suite à un accord avec le gouvernement

Un sit-in des étudiants en médecine en 2019. . DR

Les étudiants en médecine, en pharmacie et en médecine dentaire viennent d'annoncer la fin de leur mouvement de grève qu'ils avaient déclenché depuis le mois de février dernier.

Le 29/08/2019 à 11h37

La commission nationale des étudiants en médecine au Maroc indique dans un communiqué, daté d'hier, mercredi 28 août, avoir trouvé un accord avec les représentants du ministère de l'Education nationale et ceux de la Santé. Cet accord met fin à un boycott des cours et des examens, qui aura duré huit mois.

Cette grève avait affecté quelques 18.000 étudiants en médecine, en médecine dentaire et en pharmacie. Selon l'un des termes de l'accord qui a été trouvé, le rôle que doivent jouer les doyens des facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire, pour résoudre cette longue crise de longue durée, a été spécifié.

Interrogé par Le360, le président de la Commission nationale, Ayoub Abou Baigi, a indiqué que les parties ont convenu d'organiser deux sessions de rattrapage des examens qui nont pas eu lieu, à partir du 20 septembre, et ce, afin de laisser aux étudiants suffisamment de temps à la préparation de leurs épreuves.

"Le moral des étudiants a été affecté. Et c'est pour cette raison que nous avons sollicité une longue période de préparation afin de sauver l'année universitaire. Pour rappel, les ministères de l'Education nationale et de la Santé ont répondu à presque toutes les doléances des étudiants en médecine", affirme Ayoub Abou Baigi. 

Voici les propositions des deux départements sur les deux principaux points qui faisaient litige:

1). Résidanat:

- le ministère de la Santé s'engage à augmenter les postes réservés au concours de résidanat (public et privé);

- le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle et de l'enseignement supérieur, s'engage à la révision du décret 2.91.527, relatif aux médecins, pharmaciens et dentistes, tout particulièrement sur le volet qui concerne la formation et la spécialisation des étudiants en médecine, en pharmacie et en médecine dentaire;

- une commission interprofessionnelle (composée d’étudiants, de professeurs, et de représentants des deux ministères) sera créée, à charge pour celle-ci d'amender le décret 2.91.527, et de fixer des quotas (pour les résidents des facultés publiques et privées);

- la partie relative à l'obligation de présenter une moyenne de notes obtenues sur les 7 années de formation en médecine générale sera supprimée. 

2). Eléments de dynamisation de la sixième année de médecine dentaire:

- Accord de partenariat avec la commission des médecins dentaires a été trouvé, afin d'assurer un cahier pédagogique national pour l'obtention du doctorat en médecine dentaire (avec la conduite de stages en milieu hospitalier en sixième année).

Par Chakir Alaoui
Le 29/08/2019 à 11h37