El Jadida: la gendarmerie mobilise des drones pour élucider l’assassinat d’une jeune femme

Un drone. . DR

Revue de presseLe cadavre d’une femme a été retrouvé complètement carbonisé dans un douar de la commune d’El Haouzia, relevant de la province d’El Jadida. L’enquête se poursuit en vue d’identifier la victime et les auteurs de cet horrible crime, rapporte le quotidien Assabah, dont est tirée cette revue de presse.

Le 15/12/2023 à 20h47

La commune d’El Haouzia, dans la province d’El Jadida, s’est réveillée, tôt vendredi, sur un horrible crime. Le cadavre d’une femme a été retrouvé entièrement carbonisé par un habitant du douar Nouassra qui se rendait à son travail.

Alertés, les gendarmes de la brigade d’El Haouzia et les éléments de la protection civile se sont immédiatement rendus sur les lieux. Le cadavre était encore en flammes, complètement brûlé. «Après les constats d’usage effectués par les gendarmes et les experts de la police scientifique, le cadavre a été immédiatement récupéré par la protection civile et transféré à la morgue de l’hôpital Mohammed V d’El Jadida pour être soumis à l’autopsie», rapporte le quotidien Assabah dans son édition du week-end des 16 et 17 décembre.

Juste après, «les investigations de la gendarmerie royale ont commencé sur les lieux en vue d’identifier les auteurs de cet abominable crime». A ce propos, précisent les sources du quotidien, «un ratissage de toute la zone a été effectué à l’aide d’un drone pour localiser les éventuels criminels».

L’identité de la victime n’a pas été identifiée et les informations recueillies auprès des habitants du douar Nouassra et des auxiliaires des autorités d’El Haouzia, n’ont rien apporté à l’enquête. Aucune déclaration de disparition n’a été enregistrée, indiquent les sources du quotidien.

Il fallait donc, poursuit Assabah, «attendre les résultats de l’autopsie, l’identification de la victime, et obtenir notamment des informations sur ses dernières communications téléphoniques et ses fréquentations». L’enquête se poursuit toujours sous la supervision du procureur général du Roi près la cour d’appel d’El Jadida.

Par Mohamed Younsi
Le 15/12/2023 à 20h47