Trois personnalités demandent une grâce royale pour Taoufik Bouachrine

Taoufiq Bouachrine. . DR

Mohamed Aït Idder, Moulay Ismaïl Alaoui et Moulay Mhamed Khalifa ont rédigé une lettre au roi Mohammed VI demandant une grâce royale pour le directeur d’Akhbar Al Yaoum.

Le 06/03/2019 à 13h19

Le doyen de la gauche marocaine, Mohamed Bensaïd Aït Idder, l’ancien secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS), Moulay Ismaïl Alaoui et Moulay M’hamed Khalifa, membre du parti de l’Istiqlal, ont rédigé une lettre au roi Mohammed VI. Ils demandent une grâce royale en faveur de l’ancien directeur d’Akhbar Al Yaoum, Taoufik Bouachrine, apprend Le360 de source sûre.

Taoufik Bouachrine a écopé, le 10 novembre dernier, d’une peine de prison ferme de 12 ans.

Il a été poursuivi pour traite d’êtres humains, par l’exploitation d’une situation de vulnérabilité ou de besoin et le recours à l’abus d’autorité, de fonction ou de pouvoir à des fins d’exploitation sexuelle, ou le recours à d’autres formes de contrainte, commis à l’encontre de deux personnes en réunion, pour attentat à la pudeur avec violence et pour viol et tentative de viol. Les peines consécutives à ces crimes sont prévues dans les articles 448-1, 448-2, 448-3, 485, 486 et 114 du code pénal.

L’accusé a également été jugé pour des délits de harcèlement sexuel, de recrutement d’individus en vue de la prostitution dont une femme enceinte, de l’usage de moyens qui permettent de photographier, de filmer ou d'enregistrer ces actes dont les peines sont prévues dans les articles 498,499 et 503-1 de ce même code, lesquels actes auraient été commis sur 8 victimes, qui ont été filmées sur des séquences vidéo, totalisant environ 50 films enregistrés sur CD et support numérique.

Par Youssef Bellarbi
Le 06/03/2019 à 13h19