Transport international: les marges s’érodent

Des camions de transport routier. . DR

Revue de presseKiosque360. Les opérateurs du transport international routier (TIR) se plaignent de l’explosion du coût de revient entre le revenu du conducteur et l’amortissement du tracteur routier.

Le 30/09/2021 à 22h24

La situation des entreprises spécialisées dans le transport international routier n’est pas enviable. Dans son édition du jour, Les Inspirations ECO assure que «la crise sanitaire n'a pas fini d'assécher les finances et les entreprises du secteur doivent faire face à des mesures de rétorsion ciblant le Maroc et impactant directement la mobilité de son personnel». Cela s’ajoute aux frais auxquels ils font déjà face: gasoil, amortissement des camions, leasing, frais de mission pour le conducteur…

Le journal annonce un sentiment de colère contre «ces agissements violant la libre circulation des conducteurs et tracteurs qui souffrent de cette taxe sur le gasoil qui les oblige à ne pas prendre le gasoil marocain au profit de l’européen». Au risque, comme le précise le quotidien, de devoir s’acquitter d’amendes «variant entre 400 et 700 euros pour chaque traversée».

Pire, il pense que «l’ampleur du préjudice sera énorme dans la mesure où plus de 300 entreprises sont directement touchées». Et pour cause, «ces opérateurs économiques exploitent des flottes importantes variant entre 10 et 100 camions».

Or, si «on prend en compte l’achat du tracteur routier qui coûte aux alentours de 1 MDH, ajouté à cela la remorque frigorifique qui coûte entre 600.000 et 700.000 DH, en plus du leasing à payer chaque mois, et les conducteurs, vous comprenez aisément que cette décision conduira à une catastrophe pour cette branche du secteur du transport routier marocain. Entre le coût du conducteur et l’amortissement du tracteur routier, nous perdons en moyenne entre 3.000 et 4.000 DH/jour», souligne le journal. Il est évident que pour une compagnie de TIR exploitant une flotte d’une quarantaine de véhicules, le coût de revient va exploser.

Par Rachid Al Arbi
Le 30/09/2021 à 22h24