Al Boraq cartonne

Al Boraq, à quai.  . MAP

Revue de presseKiosque360. La LGV poursuit ses performances. En 2019, Al Boraq a transporté 3 millions de voyageurs, soit 8250 passagers par jour, avec un taux d’occupation de 68% en semaine et de 100% en week-end et jours fériés.

Le 06/02/2020 à 23h22

La Vie Eco s’intéresse dans sa livraison en kiosque ce vendredi aux performances de la LGV sur le trajet Casa-Tanger et fait notamment un comparatif avec les autres moyens de transport. Le journal souligne en effet que la mise en service de la LGV a permis d’éviter la circulation de 600.000 voitures, de 58.400 autocars et d’économiser un million de tonnes de carbone polluant en 2019.

Il faut savoir qu’Al Boraq est même devenu un argument de vente pour les hôteliers et les professionnels du tourisme de Tanger et la région Nord lors des salons internationaux. La Vie Eco établit notamment une comparaison des coûts des moyens de transport disponibles, leur confort, leur efficacité et leurs avantages.

On note ainsi que la RAM (Royal Air Maroc) dispose de deux liaisons aériennes quotidiennes entre Casablanca et Tanger. «Nous maintenons les vols quotidiens Casa-Tanger. Mais quand Al Boraq arrivera à l’aéroport de Casablanca (projet en cours d’étude pour un montant d’investissement de 3,8 milliards de DH), l’impact sera encore meilleur sur le trafic aérien. Il complètera l’offre aérienne et ne sera pas du tout perçu comme un concurrent pour nos offres», assure une source du journal.

Comparé à CTM (autocar avec confort comparable à celui de la LGV), Al Boraq a l’avantage puisqu’il met 2h10 min sur Casa-Tanger contre 4H30 pour la CTM. Toutefois, le prix de l’aller-retour avec Al Boraq coûte deux fois plus cher que celui de la CTM. Cependant, La Vie Eco fait remarquer que le véhicule personnel est plus rentable que Al Boraq dès que le nombre de passagers est égal ou dépasse deux personnes.

Par Ismail Benbaba
Le 06/02/2020 à 23h22