Vidéo. Covid-19: voici comment la Fondation Mohammed VI a agi en faveur du corps enseignant

Youssef Bekkali, directeur de la Fondation Mohammed VI de promotion des oeuvres sociales de l'éducation et de formation.  . Le360

Le 16/06/2020 à 13h31

VidéoLa Fondation Mohammed VI de promotion des oeuvres sociales de l'éducation et de formation n'a pas chômé durant les trois mois de confinement et a entrepris diverses actions en faveur de ses 450.000 adhérents. Explications.

Pour le reste de l'année 2020, l'institution va faciliter l'octroi des prêts de logement, 10.000 prêts étant en effet prévus chaque année.

La fondation va également contribuer à la construction d'un grand nombre de centres médicaux dans le monde rural, pour les enseignants et leur famille.

Dotée d'un budget de deux milliards de dirhams par an (courant de 2018 à 2028) et comptant environ 1,2 million d'affiliés (non seulement les adhérents, mais aussi leur conjoint et leurs enfants), la Fondation Mohammed VI de promotion des oeuvres sociales de l'éducation et de formation est dirigée par Youssef Bekkali, un spécialiste de la gestion, en poste depuis 2018.

Durant le confinement, a-t-on indiqué, la fondation a œuvré à distance pour satisfaire ses adhérents en matière notamment de santé (1.800 demandes de transport sanitaire traitées, 540 aides pour les maladies lourdes, 390 remboursements d'assurances complémentaires...).

Selon le directeur de la Fondation, une "attention particulière a été accordée également aux adhérents atteints du Covid-19, dont le nombre s’élève à 81 cas".

D'autre part, l'institution a continué "à verser la subvention à la préscolarisation des enfants de ses adhérents, portant le nombre des bénéficiaires de 12.000 à 22.100 adhérents entre, les mois de mars et juin 2020. De même, quelque 6.146 bourses «Istihqaq» ont été débloquées au titre du deuxième semestre de l’année scolaire 2019-2020. 

La Fondation agit dans le cadre de quatre importantes structures: l’Aide au logement, la Prévoyance sociale, la Culture et l’éducation-formation, et enfin les Sports, loisirs et voyages.

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini
Le 16/06/2020 à 13h31