Taux de positivité, décès, cas graves… Voici les principaux points du bilan bimensuel de la situation épidémique

Le Dr Mouad Merabet est le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère de la Santé. . Ministère de la Santé / Royaume du Maroc

Avec une incidence cumulée de 2.597,4 par 100.000 habitants, un taux de positivité de 0,9% et un taux de reproduction de 0,93, les chiffres de l'épidémie poursuivent leur amélioration durant les deux dernières semaines allant du 8 au 22 novembre 2021.

Le 23/11/2021 à 14h03

Les principaux indicateurs épidémiologiques affichent des données encourageantes: une diminution tant du nombre quotidien de contaminations (16%), que des décès (40%).

Lors du point de presse du ministère de la Santé et de la Protection sociale portant sur la présentation du bilan bimensuel de la situation épidémiologique au Maroc, le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère, Mouad Mrabet, a fait savoir que la baisse du nombre d’infections au nouveau coronavirus a atteint 16% au cours de la semaine écoulée avec 697 cas, en comparaison avec la précédente.

De plus, le taux de positivité a affiché aussi une tendance baissière, grâce à un pourcentage de 0,9%, le plus bas depuis juin 2020.

Pour ce qui est des cas graves ou critiques de Covid-19, le Dr Mouad Mrabet a relevé que seulement 39 nouvelles admissions dans les services de réanimation et de soins intensifs ont été recensées du 15 au 21 novembre 2021. Quant au nombre des décès, il a enregistré une baisse de 40% (18 morts ont été enregistrés lors de la semaine passée).

Concernant l’avancement de la campagne de vaccination, le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère souligne que jusqu’à présent, 67% de la population cible sont des primo-vaccinés, 62% affichent un schéma vaccinal complet et 4,4% ont reçu une troisième dose.

Comme à l’accoutumée, le Dr Mouad Mrabet a lancé un nouvel appel à tous à se faire vacciner au plus vite, afin de faire face à la progression rapide des nouveaux variants, et n'a pas manqué de rappeler les mesures d’hygiène et les gestes barrières à adopter pour limiter la transmission du virus.

Par Hajar Kharroubi
Le 23/11/2021 à 14h03