Prise en compte des programmes ukrainiens pour les étudiants marocains rapatriés: le démenti formel de la tutelle

Siège du ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l'innovation, à Rabat. . MAP

Le ministère de l'Enseignement supérieur dément les fake news circulant sur la prise en compte des programmes ukrainiens, dans les universités nationales, et destinés aux étudiants marocains rapatriés.

Le 08/09/2022 à 13h00

Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l'innovation a démenti, dans un communiqué diffusé dans la soirée du mercredi 7 septembre 2022, les informations prétendant que les étudiants marocains de retour d’Ukraine pourront compléter leur parcours universitaire, selon les programmes ukrainiens moyennant des frais de scolarité, au sein des universités marocaines, suite à un accord avec les autorités ukrainiennes.

La tutelle signale qu’il s’agit d’une fake news infondée et que toute communication sur ce sujet fera l'objet uniquement de communiqués publiés sur les canaux officiels.

Rappelons que les concours d’intégration dans les facultés privées des étudiants en médecine, en pharmacie et en médecine dentaire de retour d’Ukraine se tiendront le 24 septembre. Quant aux inscriptions dans ces facultés, elles seront ouvertes du 27 au 30 septembre.

Quant aux étudiants inscrits dans les branches de médecine vétérinaire et d'ingénierie topographique et agricole, c’est l'Institut agronomique et vétérinaire Hassan II qui a été chargé de gérer les différentes mesures prises au profit des étudiants souhaitant s'inscrire dans les établissements nationaux.

Une épreuve écrite (le matin) et un entretien oral (l'après-midi) seront organisés pour tous les niveaux, le samedi 24 septembre au siège de l'IAV.

Pour les étudiants souhaitant poursuivre leurs études à distance dans les universités ukrainiennes, la possibilité d'effectuer une formation dans l'un des établissements nationaux spécialisés sera ouverte sous la supervision de l'Institut agronomique et vétérinaire Hassan II et en coordination avec les différents établissements d'enseignement supérieur relevant du ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts. 

Par Majda Benthami
Le 08/09/2022 à 13h00