Immigration illégale: démantèlement de fabriques clandestines de zodiacs

Des membres du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ). . DR

Revue de presseKiosque360. Les polices judiciaires de Mohammedia et de Nador ont procédé au démantèlement d’un réseau criminel spécialisé dans la fabrication clandestine de zodiacs destinés au trafic de migrants. les perquisitions ont permis de saisir des canots pneumatiques et des moteurs de forte puissance.

Le 14/01/2020 à 20h58

Les éléments de la police judiciaire de Nador et de Mohammedia ont arrêté, la semaine dernière, 9 individus suspectés d’appartenir à un réseau criminel impliqué dans la fabrication clandestine de zodiacs utilisés par des organisations spécialisées dans le trafic de migrants. Les prévenus ont été déférés devant le procureur du roi près de la Cour d’appel de Casablanca, qui a ordonné leur détention préventive dans la prison d’Oukacha. Les mis en cause sont poursuivis pour constitution d’une bande criminelle spécialisée dans la fabrication de zodiacs et participation à des opérations d’immigration clandestine.

Les investigations qui ont été diligentées suite à des informations fournies par la DGST ont permis de localiser le chef de ce réseau, le dénommé «Chakor», ainsi que ses acolytes. Le chef de la bande a mis à profit son expérience d’ex-membre d’un réseau de trafic de migrants pour se reconvertir dans le commerce des canots pneumatiques. Il menait ses opérations en coordination avec certains intermédiaires, parmi lesquels se trouvaient des individus recherchés ou ayant des antécédents judiciaires qui dirigeaient des chantiers de construction clandestins.

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte, dans son édition du mercredi 15 janvier, que les perquisitions ont permis de saisir 7 zodiacs, trois moteurs de forte puissance, 3 boussoles, 3 pompes à air, ainsi que d’autres matériels et produits destinés à la fabrication de canots pneumatiques. Au cours de cette opération, les enquêteurs ont arrêté le chauffeur d’un camion qui était chargé par les membres du réseau de transporter les zodiacs de Casablanca vers Nador, moyennant 3.000 dirhams l’unité.

Rappelons que les éléments de la gendarmerie royale ont procédé, la semaine dernière, à la saisie de 32 jet-skis et 5 zodiacs entreposés dans un bâtiment en construction à Tamansourt, près de Marrakech. Plusieurs services de sécurité, avec à leur tête la DGST et la Brigade nationale de la gendarmerie royale, ont diligenté des enquêtes parallèles sur cette affaire.

Par Hassan Benadad
Le 14/01/2020 à 20h58