Hajj 1443: âge autorisé, frais de pèlerinage... Les précisions du ministre des Habous et des Affaires islamiques

Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des affaires islamiques. . DR.

Intervenant ce lundi 30 mai 2022 à la Chambre des représentants, lors de la séance plénière hebdomadaire des questions orales, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq a rappelé que la décision de limiter le Hajj de cette année aux pèlerins vaccinés et âgés de moins de 65 ans, émane des autorités saoudiennes.

Le 30/05/2022 à 18h27

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, qui a répondu, ce lundi 30 mai 2022, à une série de questions orales à la Chambre des représentants, a indiqué que la décision de limiter le Hajj de cette année 1443 de l'hégire aux pèlerins vaccinés et âgés de moins de 65 ans, est une décision souveraine de l’Arabie saoudite, émanant des autorités saoudiennes en charge du Hajj et de la Omra.

«Pour cette année, ce sont 15.392 pèlerins marocains, soit 45% du quota régulier (32.000 en 2019), qui sont autorisés à accomplir ce voyage dans les lieux saints de l’islam. Les fidèles âgés de plus de 65 ans sont considérés comme vulnérables au vu des circonstances sanitaires actuelles liées au Covid-19, d’où la nécessité de les écarter cette année de cette opération du grand pèlerinage», précise Ahmed Toufiq.

S’agissant des femmes choisies lors du tirage au sort pour accomplir les rituels du Hajj 1443 et dont les époux ont dépassé cet âge limite autorisé de 65 ans, elles ne pourront en aucun cas prendre part au grand pèlerinage à la Mecque.

Toutefois, le ministre tient à rassurer les pèlerins concernés sur le fait que leurs places seront conservées pour une ultérieure saison du Hajj, rappelant qu’une telle décision dépend de l’évolution de la situation sanitaire actuelle dans le monde, et que seules les autorités saoudiennes concernées sont habilitées à trancher sur le sujet.

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques avait par ailleurs annoncé que les frais pour les pèlerins encadrés par ce département sont fixés à 63.800 dirhams, argent de poche non inclus.

«Cette annonce intervient suite aux informations fournies par les parties en charges du Hajj en Arabie saoudite concernant les frais de service et ceux supplémentaires, et conformément aux recommandations de la Commission royale chargée du pèlerinage», rappelle Ahmed Toufiq.

De ce fait, les personnes remplissant les conditions requises (tirages au sort 2019, âge et vaccination) doivent régler en un seul versement ces mêmes frais auprès de l’une des agences d’Al-Barid Bank entre le lundi 30 mai au matin et le vendredi 3 juin 2022 après-midi.

Les vols à destination des lieux saints de l’islam sont programmés entre les 19 juin et 3 juillet 2022. Les vols de retour quant à eux débuteront le 15 juillet 2022. 

Par Yousra Adli
Le 30/05/2022 à 18h27