Coronavirus: Non, Casablanca ne sera pas placée en quarantaine

La population de Casablanca et son agglomération s'élève à 4,2 millions d'habitants, ce qui fait de la métropole économique du royaume la plus grande ville du Maghreb.  . DR

Des audio partagés sur Whatsapp font état de camps de confinement, de foyers de contamination dans certains quartiers de Casablanca et sèment la panique parmi les citoyens. Contactée par le360, une source autorisée au ministère de l’Intérieur dément catégoriquement ces rumeurs.

Le 14/03/2020 à 17h41

Coronavirus se propage moins vite que les infox et les fake news. De nombreuses personnes ont découvert avec coronavirus un talent dans l’art d’avoir des informations secrètes sur des plans ourdis en cachette pour confiner les populations dans des espèces de camps de concentration.

Toutes ces personnes se réclament d’un parent travaillant au ministère de la Santé, d’un ami bien placé, d’une source puissante dans une chancellerie ou d’une personne réputée être bien informée. Ainsi l’ancienne directrice de l’information de la chaine 2M est devenue la source d’une voix féminine qui connaît un essor désespérant sur Whatsapp et qui appelle ses copines pour leur dire qu’«ils» (le fameux ils) sont en train de «préparer des espaces de confinement à Hay Hassani et à Oulfa». Samira Sitael a démenti avec humour dans un tweet sa prétendue proximité avec cette personne.

© Copyright : DR

Mon oncle a un pote au ministère de la Santé

Un autre enregistrement parle d’un oncle qui a un pote au ministère de la Santé, affirmant que des quartiers à Casablanca seront isolés, que l’on est en train de dresser «des camps de confinement» dans cette ville et que la situation est catastrophique. Cette personne ajoute qu’il y aura «un discours» et appelle les gens à prendre le chemin des supermarchés pour s’approvisionner. Cette personne n’est sans doute pas étrangère à l’assaut massif dont ont fait l’objet les commerces hier vendredi.

Contactée par le 360, une source autorisée au ministère de l’Intérieur a catégoriquement démenti toutes les informations au sujet de camps de confinement ou d’une quelconque mesure qui viserait à isoler un quartier à Casablanca ou dans toute autre ville au royaume. «Les camps de confinement n’existent que dans l’imagination des personnes qui en parlent», ajoute la même source.

Par Wadie El Mouden
Le 14/03/2020 à 17h41