Année scolaire 2020-2021: l’enseignement à distance fait débat sur les réseaux sociaux

Le ministère de l'Education nationale assurera la continuité pédagogique jusqu'à la fin de l'année en cours pour tous les niveaux. . DR

Annoncée par le ministère de l’Education nationale dans la soirée d'hier, samedi, l’année scolaire 2020-2021 s'effectuera avec de l’enseignement à distance. Considéré comme un échec par plusieurs parents, ce mode d’enseignement ne fait pas l’unanimité, comme le montrent ces réactions d'internautes.

Le 23/08/2020 à 12h22

L’enseignement à distance dispensé depuis la fermeture des écoles le 16 mars dernier, du fait de la pandémie du Covid-19, fait débat dans la société, et entraîne, depuis l'annonce de sa reconduction pour la rentrée scolaire à venir, une déferlante de commentaires sur les réseaux sociaux.

En cause, les moyens que nécessite le suivi des cours à distance: il faut en effet, pour chaque élève, être détenteur d'un ordinateur portable, avoir accès à Internet, à une télévision équipée d'une antenne de Télévision Numérique Terrestre (TNT) pour pouvoir suivre les cours dispensés via le bouquet de la Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision (SNRT), ou encore posséder un smartphone.

© Copyright : DR

© Copyright : DR

© Copyright : DR

© Copyright : DR

D’autres personnes s’interrogent sur la faisabilité de ces cours à distance.

Dans son communiqué, le ministère de l’Education nationale donne le choix aux parents d’élèves entre l’enseignement à distance ou en présentiel.

© Copyright : DR

Certains y vont de leurs propres propositions, ou ironisent sur la décision prise par le ministère de l'Education nationale. 

© Copyright : DR

© Copyright : DR

© Copyright : DR

© Copyright : DR

Selon une étude menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP), plus de 68% des élèves pensent que les cours à distance ne couvrent pas l’ensemble du programme.

18,1% de l'échantillonnage interrogé a déclaré suivre les cours de manière irrégulière, et 9,5% ont complètement abandonné les cours à distance.

Cette étude a aussi pointé du doigt les difficultés auxquelles ont fait face les élèves au cours de l'année scolaire 2019-2020: des difficultés d’assimilation pour 46,8%, une addiction aux outils électroniques pour 18,2%, le stress et des troubles de la concentration pour 16,1% des écoliers.

L’enseignement à distance est aussi au cœur d'un conflit entre les écoles privées et les parents d’élèves, concernant le paiement des frais de scolarité. La rentrée scolaire, cette année, promet d’être mouvementée. Mais avec la distanciation sociale requise par le contexte épidémique. 

Par Mehdi Heurteloup
Le 23/08/2020 à 12h22