Alliance syndicale: Chabat confirme l'absence de l'UGTM

Hamid Chabat, SG de l'Istiqlal, au Parlement. . Le360

La réunion "historique" des trois des principales centrales syndicales, prévue ce mercredi, se fera sans le syndicat affilié à l'Istiqlal.

Le 29/01/2014 à 16h14

Le secrétaire général de l'Istiqlal, Hamid Chabat, a qualifié, mercredi, de "situation normale" la non participation de l'UGTM à l'alliance intersyndicale (UMT, CDT et FDT), dont le but est de "contrecarrer les mesures anti-sociales du gouvernement". "L'alliance à eux trois est une chose normale. Nous avons clairement dit au départ que nous optons pour un seul et unique cahier revendicatif. Maintenant, ils ont choisi d'aller à deux ou à trois, c'est un choix", a précisé devant la presse Chabat qui cumule la responsabilité du SG de l'Istiqlal et de l'UGTM. "L'UGTM a formé un bloc dans le passé avec la CDT et UNMT (avant l'arrivée au pouvoir de Benkirane), maintenant les conditions sont autres. C'est leur droit de coordonner leur action", a-t-il poursuivi.

Les syndicats haussent le ton

De sources syndicales avancent que la présence de Chabat à la tête de l'UGTM alors qu'il dirige en même temps l'Istiqal constituerait un problème organisationnel face à l'action commune. L'UMT, la CDT et la FDT vont annoncer, ce mercredi, lors d'une conférence, une série de mesures "tendant à défendre le pouvoir d'achat des consommateurs face à la hausses des prix". Ces syndicats réaffirment "leur accord" en faveur des réformes notamment celles de la Caisse de compensation et du régime de retraites, sans proposer de réelles alternatives", relèvent les observateurs.

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 29/01/2014 à 16h14