Vidéo. Procès Gdeim Izik: Me Tabih démonte la tactique du silence des accusés

Le360 : Adil Gadrouz

Me Tabih, l'un des avocats de la partie civile dans le procès de Gdeim Izik, où 11 membres des forces de l'ordre ont été froidement assassinés en 2010, a brillé ce lundi par son intervention devant la cour pour démonter la tactique du silence adoptée par les accusés.

Le 20/03/2017 à 17h21

Me Abdelkébir Tabih a agréablement surpris par ses plaidoiries selon lesquelles la tactique du silence adoptée par les accusés serait une "fatwa" édictée par des parties étrangères. "Mais, a-t-il affirmé devant la cour, ce silence n'est autre qu'une reconnaissance des faits qui leurs sont reprochés".

Un débat houleux s'en est suivi avec le président de la cour quand Me Tabih a protesté contre le refus du magistrat d'adresser certaines questions à un des accusés appelé à la barre.

"Monsieur le président de la cour, je suis étonné que plusieurs fois certaines de mes questions adressées à l'accusé soient rejetées par vous, et je dénonce aussi le mépris qu'observent à notre égard les accusés", a martelé l'avocat Abdelkébir Tabih, en appelant la présidence de la cour à éviter de censurer certaines questions "accablantes pour les accusés". 

Les familles des victimes se sont aussi plaintes de la tactique du silence et de la rétractation suivie par les accusés

Par Mohamed Chakir Alaoui et Adil Gadrouz
Le 20/03/2017 à 17h21

Bienvenue dans l’espace commentaire

Nous souhaitons un espace de débat, d’échange et de dialogue. Afin d'améliorer la qualité des échanges sous nos articles, ainsi que votre expérience de contribution, nous vous invitons à consulter nos règles d’utilisation.

Lire notre charte

VOS RÉACTIONS

0/800