Tirs de l'armée algérienne: La réaction provocatrice d'Alger

Après les coups de feu sur des Marocains, l'armée algérienne se livre au kidnapping et au pillage. . DR

La réaction du ministère algérien des Affaires étrangères suite aux tirs de l'armée algérienne à la frontière maroco-algérienne en dit long sur l'attitude provocatrice de l'Algérie envers le Maroc.

Le 19/10/2014 à 13h14

Dans une déclaration accordée au journal Echourouk, le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif, accuse "Rabat d'avoir monté de toute pièce l'incident des tirs de l'armée algérienne, samedi, au niveau de la frontière maroco-algérienne (Oulad Saleh)". Selon sa version, "des ressortissants marocains auraient jeté des pierres sur des gardes-frontières algériens qui auraient riposté par des tirs en l'air en guise de sommation". Quel crédit donner à cette version des faits, si l'on en juge par l'état grave de la victime marocaine touchée par une balle de l'armée algérienne? Cette version des faits des autorités algériennes donne froid dans le dos. Elle en dit long sur l'attitude hostile et provocatrice du régime algérien vis-à-vis du Maroc.

A rappeler que le gouvernement marocain a publié, samedi, un communiqué dans lequel il exige des "explications" à Alger sur cet "incident grave", tout en faisant état de sa "vive indignation" et sa "très grande inquiétude". L'ambassadeur d'Algérie à Rabat a d'ailleurs été convoqué par le ministre marocain des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar.

Par Le360
Le 19/10/2014 à 13h14