Futur gouvernement: les prémices d’un déblocage

Abdelilah Benkirane, SG du PJD. . DR

Revue de presseKiosque360. Après plus de quatre mois de tergiversations, les prémices d’un déblocage à la formation d'un nouveau gouvernement se profilent à l’horizon. En effet, le chef de gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, et le président du RNI, Aziz Akhannouch, ont repris les discussions.

Le 14/02/2017 à 22h10

S’acheminerait-on vers le déblocage d'une situation qui dure depuis plus de quatre mois? C’est la question que se posent les observateurs, suite à la rencontre qui a eu lieu, lundi, entre le chef de gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, et le président du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch. D'autant plus que cette rencontre a été suivie, dès le lendemain, d'une autre entrevue avec le secrétaire général du Mouvement populaire (MP), Mohand Laenser. C’est dire que les tractations pour la formation du gouvernement ont repris, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son édition de ce mercredi 15 février.

Le quotidien, réputé proche des instances dirigeantes du PJD, notamment de Benkirane, affirme que la reprise des contacts entre le chef de gouvernement désigné et les deux leaders politiques s'est faite à l’initiative de ces deux derniers. Et de préciser que «le pas décisif en vue de mettre un terme à la situation de blocage n’a pas été franchi». Du côté du RNI, les sources du quotidien se sont contentées de souligner que «la rencontre était le fruit d’une avancée positive qui serait dévoilée plus tard».

Cette rencontre, qui a eu lieu au domicile du chef de gouvernement désigné, balisera la voie au consensus pour la formation du prochain gouvernement, affirme pour sa part le quotidien Assabah dans son édition de ce mercredi 15 février. Et de souligner que le contenu des tractations entre les deux hommes est resté confidentiel, en attendant une nouvelle prise de contact, sans donner de précisions, sachant que le président du RNI, Aziz Akhannouch devait accompagner le souverain dans son nouveau périple africain qui le conduira au Mali, en Guinée Conakry et au Gabon.

Les sources d’Assabah affirment que les tractations entre les deux hommes visent à l’entente et la compréhension mutuelle, tout en s'attachant à prendre en compte les développements fructueux enregistrés par la visite royale en Afrique et le retour triomphal du Maroc à l’Union africaine.

Cette rencontre entre le chef de gouvernement désigné et le président du RNI a également été confirmée par les sources du quotidien Al Ahdath Al Maghribia, dans son édition de ce mercredi 15 février.«Après plus d’un mois de coupure, le président du RNI, Aziz Akhannouch, a rencontré le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, oubliant le carton rouge que ce dernier avait brandi à propos de la participation de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) au futur gouvernement», fait remarquer la publication.

Par Mohamed Younsi
Le 14/02/2017 à 22h10